NOUVELLES

De nouveaux objets liés à Ben Laden exposés au musée du 11-Septembre à New York

07/09/2014 10:30 EDT | Actualisé 07/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Le chandail d'un soldat d'élite américain porté lors du raid ayant mené à la mort d'Oussama Ben Laden et une pièce de monnaie spéciale remise à un agent de la CIA qui a joué un rôle important dans la découverte de l'emplacement du chef terroriste sont maintenant exposés au musée du 11-Septembre, à New York.

Ces objets ont été dévoilés dimanche dans l'institution muséale. Les dirigeants du musée estiment qu'il s'agit d'un ajout important à une collection qui utilise souvent des objets personnels pour explorer l'impact des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

«La mort d'Oussama Ben Laden est un aspect très important de l'histoire, et nous avons l'obligation de la raconter», a indiqué samedi le président du musée, Joe Daniels. L'exposition, a-t-il ajouté, «permettra à des millions de visiteurs d'avoir la chance de reconnaître la bravoure extraordinaire des hommes et des femmes qui ont sacrifié autant pour ce pays, sur le territoire national et à l'étranger».

Le chandail et la pièce de monnaie viendront se greffer à une brique provenant du complexe résidentiel d'Abbottabad, au Pakistan, où Ben Laden a été tué.

Pas question cependant de révéler l'identité des deux donateurs des objets, précise le musée.

L'institution, qui a ouvert ses portes en mai, a attiré plus de 900 000 visiteurs jusqu'à maintenant, tout en suscitant la controverse à propos de certaines de ses pièces. Des athées ont été déboutés en cour après une poursuite contre «la croix de Ground Zero», qui est en fait une poutre des débris du World Trade Center, et des musulmans ont déploré qu'un film sur la montée en puissance d'Al-Qaïda ait injustement lié l'islam au terrorisme.

En raison des réactions complexes suscitées par la mort de Ben Laden à travers le monde, la nouvelle exposition pourrait «entraîner des discussions», estime M. Daniels, qui croit cependant que «la plupart des gens penseront que ces objets ont leur place ici».

«Ils font partie de l'histoire, peu importe ce que vous pensez de leur symbolisme ou de leur signification.»

PLUS:pc