NOUVELLES

La pluie sape les efforts des trois Québécois au Championnat de Québec

06/09/2014 06:13 EDT | Actualisé 06/11/2014 05:12 EST

LÉVIS, Qc - Les orages qui ont balayé le secteur dans la nuit de vendredi à samedi et qui ont retardé de deux heures le début de la deuxième ronde ont affecté les résultats des golfeurs qui participent au Championnat de Québec ce week-end au club de golf la Tempête. Et les golfeurs québécois n'y ont pas échappé.

Rémi Bouchard, qui a joué la normale vendredi, a connu un mauvais départ en deuxième ronde. Il s'est toutefois repris sur son neuf de retour pour signer une carte de 71 (moins-1), lui permettant d'être le seul Québécois sous la normale après deux rondes.

Après avoir commis deux bogueys sur les deux premiers trous — le 10e et le 11e —, le Candiacois a concédé un autre coup au 15e, bien qu'il se soit repris en enregistrant trois oiselets lui permettant de revenir à égalité avec la normale pour la ronde. Bouchard, qui est affilié au club de golf Le Mirage, a toutefois refusé de se servir de la pluie comme excuse.

«Ç'a été difficile, après mes deux bogueys, de venir de l'arrière parce que les conditions n'étaient pas idéales», a admis Bouchard, dépité.

«Mais c'est ça le golf. Il faut s'adapter rapidement. Ces joueurs-là, c'est pour ça qu'ils sont les meilleurs au monde; ils peuvent s'adapter rapidement à toutes les conditions, a-t-il expliqué. Moi, personnellement, j'ai éprouvé quelques difficultés à le faire depuis deux jours.»

Le golfeur âgé de 50 ans a cependant ajouté un dernier oiselet au quatrième trou, une normale-4 de 365 verges, ce qui l'a propulsé sous la normale. Il est bien loin de son objectif d'un top-15 ce week-end, et il en est conscient.

«Je m'étais dit top-15, mais je savais que les scores seraient tout de même assez bons aujourd'hui, a-t-il admis. De toute façon, je n'ai pas regardé le tableau. Mais je suis sous la normale, l'objectif demain (dimanche) c'est de faire le plus d'oiselets possibles — sans trop forcer la note — et ensuite on verra.»

Pour sa part, Yvan Beauchemin, qui n'est pas reconnu comme étant un long cogneur, a beaucoup souffert des allées détrempées. Après avoir joué 71 la veille, il a enchaîné avec un score de 77. Il est donc à plus-4 après deux rondes.

«On a vécu un changement de saisons aujourd'hui, et on dirait que mon élan a attrapé un virus, a dit Beauchemin. Habituellement, quand il y a quelque chose qui cloche dans ton élan ça prend quelques minutes à le corriger, mais là, ça m'a pris deux heures.»

Bien qu'il ait concédé un seul coup à la normale sur le neuf d'aller, Beauchemin n'a pu maintenir la cadence sur le neuf de retour, commettant cinq bogueys dans un intervalle de six trous. Le golfeur associé au club de golf La Tempête a conclu sa ronde sur une bonne note avec un oiselet au 18e.

«Il faut travailler fort jusqu'à la fin. Tu es là, de toute façon. Ce n'est pas parce que je n'essayais pas, mais demain (dimanche) on va essayer d'améliorer, a-t-il confié. Il faut voir ça comme un défi personnel. Un gars a déjà dit: 'Être en forme, c'est quelque chose qui peut être passager, mais avoir de la classe c'est pour la vie'. Donc quand tu embarques dans quelque chose, tu le finis comme il se doit.»

Marc Hurtubise, qui est affilié au club de golf de Chambly, a connu une autre journée de misère. Il a commis un boguey dès son premier trou, le 10e, et un quadruple boguey au 11e. Hurtubise a conclu sa ronde en 77 coups, dégringolant au dernier rang du Championnat de Québec à plus-9.

Jim Rutledge, de Victoria, en C.-B., a été le meilleur représentant canadien en deuxième ronde avec un score de 69, lui permettant de se retrouver à moins-4 au total. L'autre Canadien en lice, Rod Spittle, de St. Catharine's, en Ontario, a complété le parcours en 68 pour se retrouver à moins-1.

PLUS:pc