NOUVELLES

Des combats entre les chiites et des islamistes font 40 morts au Yemen

06/09/2014 02:56 EDT | Actualisé 06/11/2014 05:12 EST

SANAA, Yémen - Des combats entre des rebelles chiites et des membres d'une tribu islamiste ont causé la mort de 40 personnes en deux jours dans le nord du pays, ont confirmé des autorités locales et des chefs de la tribu, samedi.

Les autorités ont rapporté la mort de 18 rebelles Hawthis et 22 du côté du groupe islamiste, qui est soutenu par une armée et par le parti des Frères musulmans Al-Islah. Des dizaines d'autres auraient été blessés dans les affrontements qui ont éclaté dans la province de al-Jawf.

Les troupes islamistes auraient pris le contrôle de postes appartenant aux Hawthis, à quelque 175 kilomètres de l'est de la capitale de Sanaa, selon les autorités, qui ont témoigné sous le couvert de l'anonymat.

Les rebelles chiites se sont établis près de la capitale pour réclamer la démission du gouvernement et la remise en place des subventions sur les carburants.

Le prix du carburant a presque doublé depuis la fin des subventions, mais certains opposants soutiennent que les Hawthis utilisent ce prétexte comme couverture et ne sont intéressés que par la prise du pouvoir.

Pour calmer la grogne des chiites, le président yéménite Abed Rabbo Mansour Hadi a dissous mardi dernier le cabinet, y compris le premier ministre aux commandes depuis deux ans. Il est aussi revenu partiellement sur sa décision précédente concernant les subventions sur le carburant.

Le président Hadi accuse l'Iran d'appuyer les rebelles chiites. Il a demandé au pays de faire preuve de «sagesse et de logique» auprès du peuple yéménite.

PLUS:pc