NOUVELLES

Rosberg s'impose devant Hamilton lors de la 2e séance d'essais du GP d'Italie

05/09/2014 10:07 EDT | Actualisé 05/11/2014 05:12 EST

MONZA, Italie - Nico Rosberg, meneur au championnat du monde, a dominé la deuxième séance d'essais libres en vue du Grand Prix d'Italie de Formule 1, devançant son coéquipier chez Mercedes Lewis Hamilton, contrarié par des problèmes sur sa voiture.

Hamilton avait devancé la concurrence par plus d'une demi-seconde en matinée mais il n'a pu disputer que la dernière demi-heure des 90 minutes de la deuxième séance, en après-midi, en raison d'un problème électrique.

Le Britannique a complété seulement 16 tours et il a concédé six centièmes de seconde à Rosberg, qui a bouclé son tour le plus rapide en une minute 26,225 secondes.

Le double champion du monde Fernando Alonso s'est classé quatrième, juste derrière son coéquipier chez Ferrari Kimi Raikkonen, devant les partisans passionnés de l'équipe italienne à La Pista Magica (la piste magique).

À l'issue de la journée, Hamilton peut tirer satisfaction d'avoir signé le meilleur chrono de la journée, avec un tour en 1:26,187 en matinée sur circuit le plus rapide du championnat.

Mais il est moins heureux d'avoir de nouveau connu des ennuis mécaniques, lui qui a été contraint à l'abandon trois fois cette saison en plus d'avoir connu des problèmes de frein lors de la qualification en Allemagne et un incendie pendant la qualification en Hongrie.

«C'est toujours difficile à vivre (d'avoir un problème de fiabilité le vendredi) mais je reste plutôt serein. Ce n'est pas la première fois, a-t-il dit. Je suis capable de bien gérer cette situation. Je vais essayer de savoir ce que Nico a appris dans cette (deuxième) séance et voir ce que je peux tirer en regardant ses données.»

Hamilton souhaite de tout coeur éviter d'autres problèmes alors qu'il poursuit sa vive bataille pour le titre avec Rosberg. Il a triomphé à Monza en 2012 tandis que Rosberg n'est jamais monté sur le podium en Italie.

Rosberg entreprend ce week-end de course avec une priorité de 29 points devant Hamilton au classement des pilotes — le plus grand écart depuis le début de la saison.

Une bonne partie de l'écart s'est creusé lors du controversé Grand Prix de Belgique il y a deux semaines, lorsque Rosberg s'est classé deuxième, après avoir heurté la voiture de son coéquipier en début de course et ruinant ainsi sa course.

Outre la rivalité de son coéquipier, Rosberg redoute également les progrès des autres écuries de pointes, notamment pour la course de dimanche.

«Tout semble bien fonctionner mais les autres sont plus près. Notre voiture est meilleure sur un tour, c'est moins évident sur les longs relais. Nous devons travailler pour être sûrs de l'être», a-t-il affirmé avant de parler de l'importance de la position de tête sur le circuit de Monza, réputé pour limiter les chances de dépassement.

Daniel Ricciardo occupe le troisième rang au classement après avoir gagné les deux dernières courses en Hongrie et en Belgique. L'Australien s'est classé 16e en matinée, à plus de deux secondes de Hamilton, et il s'est hissé au 10e rang en après-midi, à sept dixièmes de seconde du duo de Mercedes.

«Nous nous sommes bien repris lors de la deuxième séance malgré un début tranquille. Nous avons ensuite retrouvé du rythme pour finir dans les dix premiers, a confié Ricciardo. Les Mercedes seront rapides mais, si nous sommes parmi les cinq premiers en qualification, j'aurais de bonnes chances pour la course.»

Son coéquipier chez Red Bull Sebastian Vettel, champion en titre, a réussi le septième chrono, derrière Valterri Bottas (Williams) et Jenson Button (McLaren), deuxième en matinée.

Kevin Magnussen (McLaren) a suivi au huitième rang, suivi de Felipe Massa (Williams).

Les deux séances se sont déroulées par temps sec et nuageux, le soleil se montrant au début de l'après-midi.

PLUS:pc