NOUVELLES

Le premier Championnat de Québec s'amorce au club de golf La Tempête (VIDÉO)

04/09/2014 03:46 EDT | Actualisé 05/11/2014 05:12 EST

LÉVIS, Qc - Pour la première fois en 58 ans, les amateurs de golf de la région de Québec pourront observer les meilleurs joueurs professionnels de la planète en action, ce week-end au club de golf La Tempête, dans le cadre du premier Championnat de Québec.

La dernière fois qu'ils avaient été témoins d'un événement sanctionné par le circuit de la PGA, c'était lors de la présentation de l'Omnium Labatt, en 1956, qui avait été remporté par Billy Casper. Et si on se fie aux commentaires des joueurs rencontrés jeudi à l'aube de la première ronde du tournoi regroupant 81 golfeurs âgés de 50 ans et plus, ils risquent d'être témoins d'une avalanche d'oiselets historique ce week-end. Surtout qu'il a plu au cours des derniers jours, ce qui a contribué à rendre les verts beaucoup plus réceptifs aux coups d'approche des joueurs.

«C'est ma première journée sur le terrain, a dit Fred Funk, qui est âgé de 58 ans. J'ai fait le tour du terrain mardi et il était détrempé à cause de la pluie. En ce moment, ta balle atterrie constamment dans la boue, elle ne roule pas. Si on peut éviter la pluie, avoir un peu de soleil et du vent, alors les conditions vont s'améliorer. (...) Mais c'est un très beau terrain, et je crois que ce sera un bon test.»

D'ailleurs, selon le directeur du tournoi, David Skitt, certains records — dont le score cumulatif de 195 (63-66-66), 21 coups sous la normale du parcours, établi par John Cook en 2011 — pourraient être menacés.

«Ça va être spectaculaire, a-t-il lancé. L'an dernier (à La Vallée du Richelieu), c'était un terrain qui était très, très difficile et les conditions avaient été très exigeantes. Ça ressemblait à l'Omnium des États-Unis, avec une dizaine de joueurs qui ont terminé le tournoi sous la normale.

«Ici, sur ce terrain-ci, ça va dépendre du vent. Quand il vente beaucoup, ça devient un défi pour les joueurs. Oui, les allées sont larges et accueillantes, mais les verts sont très ondulés et il faut frapper de bons coups de départ et d'approche. La meilleure ronde du tournoi, c'est 62, et je ne serais pas surpris qu'un joueur réussisse une nouvelle marque, sauf que ça va dépendre de la météo et du vent.»

Car le dieu Éole risque de s'éveiller. Le club de golf porte bien son nom — La Tempête — puisqu'il est constamment balayé par de puissantes bourrasques de vent. De plus, de nombreux trous de cette normale 72 de 7065 verges sont orientés de façon à faire face au vent, ce qui contribue à les allonger considérablement.

Vainqueur l'automne dernier à La Vallée du Richelieu, Esteban Toledo est paré pour s'attaquer au parcours.

«Mon cadet est allé sur le parcours, et il a fait un excellent travail de repérage, a confié le Mexicain. C'est vraiment un terrain très différent de celui de La Vallée du Richelieu. Les verts ne sont pas faciles à lire et certains trous à normale 3 sont très longs. On retrouve aussi des normales 5 que l'on peut atteindre en deux, mais tout dépendra des conditions atmosphériques.»

Toledo et les trois autres champions du tournoi créé en 2010, Larry Mize, John Cook, Mark Calcavecchia, seront tous de la partie à Lévis. Trois golfeurs locaux tenteront aussi de tirer leur épingle du jeu, soit Yvan Beauchemin, qui participe au tournoi pour la quatrième fois en cinq ans, Rémi Bouchard et Marc Hurtubise.

Selon Skitt, Bouchard sera celui qu'il faudra surveiller au cours du week-end. Le Candiacois, qui a déclaré au début de la semaine qu'il vise rien de moins qu'un top-15, pourrait surpasser du même coup le meilleur résultat québécois dans ce tournoi. Beauchemin avait terminé en 52e place à moins-6 au cumulatif des 54 trous en 2011, au Fontainebleau.

«On parle d'un golfeur qui est reconnu depuis 30 ans au Québec, a rappelé Skitt. Rémi joue très, très bien; il prend son golf au sérieux. Ça serait un rêve qu'il fasse un top-15, ou même un top-10, mais je crois tout de même qu'il a de bonnes chances de réaliser le meilleur résultat québécois depuis la naissance du tournoi il y a cinq ans.»

Le tournoi se mettra donc en branle à compter de 10h20 vendredi, et Bouchard fera partie du premier trio à s'élancer sur le parcours.

Le Championnat de Québec est un tournoi de trois rondes sans seuil de qualification. Une bourse de 240 000 $ US, tirée d'un enjeu global de 1,6 million $, sera remise au vainqueur. Le tournoi, qui portait jusqu'à l'an dernier le nom de Championnat de Montréal, a été présenté au Fontainebleau en 2010 et 2011, puis à La Vallée du Richelieu en 2012 et 2013.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les dix compétitions sportives les plus rentables