NOUVELLES

Le TSX recule avec les faibles données sur l'emploi au Canada et aux États-Unis

05/09/2014 05:04 EDT | Actualisé 05/11/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en légère baisse, vendredi, après l'annonce d'une entente de cessez-le-feu en Ukraine et la publication de données décevantes sur les marchés de l'emploi canadien et américain.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a cédé 6,87 points pour terminer la séance à 15 569,92 points. Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,06 cent US à 91,90 cents US.

Wall Street a malgré tout fait bonne figure, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ayant gagné 67,72 points à 17 137,30 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 10,05 points à 2007,70 points et que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 20,61 points à 4582,90 points.

Le président ukrainien, Petro Poroshenko, a déclaré vendredi un cessez-le-feu visant à mettre un terme à près de cinq mois d'affrontements, après l'atteinte d'un accord avec les insurgés pro-russes.

Le conflit perdure depuis la mi-avril et a entraîné jusqu'à maintenant la mort de 2600 personnes, d'après les Nations unies.

Au Canada, l'agence statistique fédérale a fait état vendredi d'un taux de chômage inchangé à sept pour cent pour le mois d'août, malgré la perte d'un total de 11 000 emplois. Les économistes s'attendaient en moyenne à la création d'environ 10 000 emplois.

Les nouvelles sur l'emploi ont également été décevantes aux États-Unis.

Le département américain du Travail a fait état de la création de 142 000 emplois en août, ce qui met fin à une séquence de six mois pour lesquels le nombre mensuel de nouveaux emplois a franchi la barre des 200 000. Il s'agit en outre du plus faible gain à ce chapitre en huit mois.

Les économistes s'attendaient en moyenne à la création d'environ 220 000 emplois pour le mois dernier.

Le taux de chômage a reculé à 6,1 pour cent, par rapport à 6,2 pour cent le mois précédent, mais cette baisse est attribuable au fait qu'un moins grand nombre d'Américains étaient à la recherche d'un emploi.

Du côté des entreprises, Bombardier aéronautique a annoncé vendredi qu'elle prévoyait reprendre, plus tard en septembre, les essais en vol de ses nouveaux avions CSeries, plus de trois mois après qu'un incident de moteur eut forcé leur interruption. L'action de Bombardier (TSX:BBD.B) a glissé de 2 cents à 3,63 $ à la Bourse de Toronto.

Le secteur de la finance du parquet torontois a été un des principaux perdants de la séance de vendredi, avec un recul de 0,38 pour cent.

Le cours du baril de pétrole brut a effacé vendredi 1,16 $ US à 93,29 $ à la Bourse des matières premières de New York, tandis que le prix du lingot d'or a pris 80 cents US à 1267,30 $ US l'once et que celui du cuivre s'est emparé de 2 cents US à 3,17 $ US la livre.

PLUS:pc