NOUVELLES

Le procès de Patrick Brazeau devrait se tenir en février ou mars 2015

05/09/2014 10:21 EDT | Actualisé 05/11/2014 05:12 EST

GATINEAU, - Le sénateur suspendu Patrick Brazeau devrait subir un procès criminel au printemps 2015, pour les accusations de voies de fait et d'agression sexuelle auxquelles il fait face.

Son avocat était de retour vendredi au palais de justice de Gatineau pour les deux dossiers criminels de son client en sol québécois.

Il était prévu que la date de son procès soit déterminée pour une série d'accusations — voies de fait et agression sexuelle — remontant à février 2013.

La date de procès n'a finalement pas été choisie, mais une conférence préparatoire aura lieu le 10 octobre. À ce moment, la liste de témoins et les admissions au dossier seront finalisées.

Les avocats vont d'ici là s'assurer de la disponibilité des témoins.

Le procès, qui est censé durer deux jours, devrait avoir lieu en février ou en mars prochain.

Patrick Brazeau n'était pas présent à la Cour vendredi.

En avril dernier, il avait aussi été formellement accusé de voies de fait sur une femme et un homme, de possession de cocaïne, de menaces de mort et de non-respect de conditions. Le sénateur suspendu avait plaidé non coupable à tous ces chefs d'accusation.

Il avait alors entrepris une cure de désintoxication en avril dernier. Ce choix lui avait alors possiblement évité la prison en attendant son procès. M. Brazeau suit toujours des traitements, selon le procureur de la Couronne, Sylvain Petitclerc.

En juin dernier, l'avocat de la défense, Gérard Larocque, avait fait savoir que les victimes dans cette affaire voulaient retirer leurs plaintes.

Interrogé à ce sujet, Me Petitclerc a souligné que les victimes peuvent choisir de ne pas collaborer, mais qu'elles ne peuvent retirer leurs plaintes: cette décision revient au procureur de la Couronne.

«Aucune accusation n'a été retirée ni ne sera retirée pour l'instant», a-t-il précisé.

Mais Me Larocque croit de son côté que la Couronne va finir par acquiescer au retrait des accusations.

«J'ai l'impression que ce dossier-là va se régler une fois que l'autre sera réglé. Il est à la remorque de l'autre», a-t-il indiqué, en sortant de la salle de cour.

Ce dossier a aussi été reporté au 10 octobre.

Patrick Brazeau a de plus été accusé en février de fraude et d'abus de confiance dans le scandale des dépenses au Sénat. Il aurait fait de fausses déclarations sur son lieu de résidence et empoché indûment des allocations à ce titre. Ce procès se déroulera en Ontario.

L'homme, qui avait été nommé à la Chambre haute par le premier ministre Stephen Harper, avait été exclu du caucus conservateur après avoir été accusé d'agression sexuelle et de voies de fait. Il a ensuite été suspendu sans solde du Sénat.

PLUS:pc