NOUVELLES

Colts: Andrew Luck profite de son statut de vedette non-conventionnelle

05/09/2014 06:52 EDT | Actualisé 05/11/2014 05:12 EST

INDIANAPOLIS - Andrew Luck a toujours tenté d'éviter les projecteurs.

En tant qu'espoir dominant au niveau secondaire à Houston et en tant que finaliste à l'obtention du trophée Heisman à Stanford, il a souvent été le centre réticent de l'attention médiatique. Même aujourd'hui, il tente d'éviter cet aspect de son statut de quart élite.

«Je réalise que ce n'est pas normal de gagner sa vie en jouant à un sport, et je ne le tiens pas pour acquis, a commenté Luck. Lorsqu'un partisan vient me voir et me dit comment il est fier de mon travail, c'est apprécié.»

Il est sélectif quant aux contrats publicitaires. Il se promène en bicyclette pour se procurer des repas pour emporter, question de faire un peu d'exercice. Il s'exile en Europe durant la saison morte afin de pouvoir marcher dans la rue sans être reconnu.

«Il est tellement, tellement humble. Il a toujours été comme ça, a déclaré Eliot Allen, l'entraîneur de Luck au niveau secondaire. Mon travail était de un, de demeurer hors du chemin, et de deux, de tenir les médias loin de lui. Je pense qu'il était vraiment inconfortable quant aux médias puisqu'il s'inquiétait de la réaction de ses coéquipiers. Il ne voulait pas être le centre d'attention.»

Luck ne peut pas éviter cette situation cette semaine, alors que le match d'ouverture des Colts d'Indianapolis face à Peyton Manning et aux Broncos de Denver arrive à grands pas.

En 2010, il a été décrit comme le meilleur quart collégial depuis la graduation de Manning en 1998, mais il a laissé tomber les gros sous pour retourner à Stanford.

Il a tenté de mener les siens au championnat national tout au long de la saison, ignorant toutes les discussions à propos de sa sélection au premier rang. Les Colts ont choisi Luck devant le gagnant du trophée Heisman en 2011, Robert Griffin III. Comme Luck remplaçait Manning, il a dû faire face à une kyrielle de comparaisons avec le futur membre du Temple de la renommée.

En tant que recrues, Luck et Griffin ont tous les deux mené leur équipe en éliminatoires. Griffin a eu le dessus sur Luck pour mériter le titre de recrue offensive de l'année dans la NFL.

L'an dernier, Luck semblait être en voie de surpasser Griffin, qui prenait du temps à se remettre d'une blessure au genou, pour devenir le meilleur jeune quart de la Ligue. Luck a battu Manning et les Broncos ainsi que les éventuels champions du Super Bowl, les Seahawks de Seattle. Il a aussi remporté le championnat de la section Sud de l'association américaine en plus d'orchestrer la deuxième plus grande remontée de l'histoire de la NFL. Le titre est cependant allé à Russell Wilson et aux Seahawks.

Luck a déclaré qu'il ne s'est jamais inquiété de savoir qui était le meilleur quart-arrière. Au lieu de s'attarder à ces choses, il se concentre à améliorer son jeu inspiré par les prouesses de son père Oliver, un ancien quart de la NFL.

«Je crois qu'inconsciemment, j'ai vraiment appris beaucoup de mon père, a déclaré Luck. Je le regardais et répétais les mêmes choses. Il m'a réprimandé une fois parce que j'ai répondu à une entrevue lorsque j'étais au secondaire. Il m'a dit que je devais comprendre l'impact de mes paroles et que je ne pourrais les retirer par la suite.»

PLUS:pc