NOUVELLES

Usine Résolu de Shawinigan: Québec pourrait subventionner un repreneur

04/09/2014 03:21 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

LA MALBAIE, Qc - Le gouvernement Couillard n'écarte pas l'idée de subventionner un repreneur pour l'usine de papier Résolu de Shawinigan, qui va fermer vers la mi-octobre.

Le ministre du Développement économique, Jacques Daoust, a évoqué cette possibilité, jeudi, en annonçant la mise sur pied d'un Groupe tactique d'intervention économique pour cette région «en crise». Par contre, la bonification des programmes d'Emploi Québec pour venir en aide aux travailleurs touchés a été écartée.

Produits forestiers Résolu a annoncé mardi la fermeture de son usine Laurentide, ce qui se traduira par la perte de près de 280 emplois.

Le gouvernement soutient que ce groupe d'intervention est une nouvelle formule qui permettra de réagir rapidement à cette crise. La petite équipe sera chargée de faire du démarchage et trouver des investisseurs.

«Ce groupe ira où il faut, va prendre les moyens qu'il faut, pour attirer des investisseurs majeurs, que ce soit des investisseurs québécois, canadiens, américains, internationaux», a dit M. Daoust en conférence de presse au manoir Richelieu, à La Malbaie, où se tient pour deux jours le caucus libéral.

Selon lui, la volonté de garder l'usine ouverte à tout prix n'est pas toujours la bonne solution, en raison, en outre, du déclin de la demande en papier. Les investissements recherchés pourraient donc être dans un tout autre champ d'activité et les travailleurs pourraient bien faire autre chose, a-t-il dit.

Pour attirer les investisseurs, Québec mise sur ses surplus importants d'électricité à bon marché. Mais le gouvernement pourrait aussi allonger la mise en offrant des subventions, ce qui surprend aujourd'hui, en raison des règles de commerce international plus strictes.

«Si, sur une base d'exception, on doit aller de façon subventionnaire, et ça, c'est nouveau dans le discours, on n'ira pas sur des montants énormes», a dit le ministre.

Le groupe d'intervention interviendra partout où la situation l'exige au Québec, a précisé M. Daoust.

Par ailleurs, le ministre a écarté la bonification des programmes existants d'Emploi Québec en vue de venir en aide aux travailleurs éprouvés. À ses yeux, les programmes existants conviennent à la situation et il vaut mieux investir dans une relance ou l'attraction de nouvelles entreprises.

«(Plutôt que de) dédier un budget alors qu'il existe déjà des outils pour les populations touchées, je préfère garder mes sous pour aller chercher une entreprise», a-t-il dit.

En exploitation depuis plus de 126 ans, l'usine Laurentide avait une capacité de production annuelle de 191 000 tonnes métriques de papiers d'impression commerciale.

Résolu possède ou exploite environ 40 usines au Canada, aux États-Unis ainsi qu'en Corée du Sud. La société compte quelque 8500 employés et son chiffre d'affaires annuel est d'environ 4,5 milliards $.

PLUS:pc