NOUVELLES

Steve Moore est soulagé de ne plus ressentir le poids des procédures légales

04/09/2014 05:40 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

TORONTO - L'ex-hockeyeur Steve Moore peut finalement tourner la page sur l'attaque subie pendant un match de la LNH qui a mis fin à sa carrière, a-t-il déclaré jeudi, soulagé de ne plus porter le poids de cette bataille juridique qui dure depuis 10 ans.

La poursuite de plusieurs millions de dollars qu'a intentée Moore contre Todd Bertuzzi et les Canucks de Vancouver au sujet de la malheureusement célèbre attaque de 2004 s'est réglée hors cour, quelques jours avant la date prévue du procès, qui devait se mettre en branle le 8 septembre.

Moore est habité de «sentiments ambivalents» a-t-il dit par communiqué, se rappelant à la fois les années difficiles qu'a vécues sa famille et la «compassion et les encouragements» reçus pendant tout le processus.

«Les blessures que j'ai subies à ma première saison dans la Ligue nationale, les années passées à tenter un retour, d'avoir à faire le deuil de ma carrière et le processus judiciaire qui a suivi se sont avérés de longues et éprouvantes expériences, poursuit-il. Bien que rien ne remplace la perte d'un rêve, je suis heureux que ma famille ne soit plus affectée par ce litige et je suis reconnaissant de pouvoir aller de l'avant.»

Si l'avocat de Bertuzzi a confirmé l'entente il y a deux semaines, l'avocat de Moore, Tim Danson, avait déclaré qu'à son avis, rien n'était réglé tant que tous les termes de l'entente n'ont pas été acceptés par les deux parties, ce qui, selon lui, est survenu jeudi.

Les termes de l'entente sont confidentiels.

Moore, qui est maintenant âgé de 35 ans, écrit qu'il a hâte de poursuivre son travail au sein de sa fondation, qui vise à attirer l'attention sur la prévention et le traitement des commotions et autres blessures au cou et à la tête dans le sport.

«Bien que ma propre carrière de hockeyeur a dû prendre fin de façon abrupte, mon amour pour le sport n'a jamais été moindre.»

Le 8 mars 2004, Bertuzzi, qui s'alignait alors pour les Canucks, a frappé Moore par-derrière, l'envoyant sur la glace tête première. Moore a subi un commotion et des fractures aux vertèbres.

Dans un etnrevue accordée à La Presse Canadienne plus tôt cette année, Moore dit toujours souffrir de maux de tête et de baisse d'énergie. La poursuite, ajoute-t-il, ne visait pas tant un dédommagement monétaire qu'une compensation pour avoir été privé de son rêve.

«J'ai perdu toute ma carrière dès ma première saison. Je pense que tout joueur dans cette situation aurait fait la même chose. Je ne peux pas récupérer ma carrière, ni l'expérience de vivre mon rêve de jouer dans la LNH, que je caressais depuis ma tendre enfance.»

Moore prétendait dans sa poursuite que les Canucks avaient mis sa tête à prix à la suite de sa mise en échec à l'endroit du capitaine Markus Naslund, blessé sur le jeu, dans un match précédent.

Bertuzzi avait été suspendu pour le reste de la saison et les séries éliminatoires. Il avait aussi plaidé coupable à une accusation criminelle de voies de fait causant des lésions corporelles et a été condamné, en décembre 2004, à un an de probation et 80 heures de travaux communautaires.

PLUS:pc