NOUVELLES

Mulroney critique Harper pour sa dispute avec la juge en chef McLachlin

04/09/2014 10:40 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

OTTAWA - Au 30e anniversaire de son historique triomphe électoral à la tête du Parti progressiste-conservateur, Brian Mulroney n'a pas ménagé les critiques à l'endroit de Stephen Harper, déplorant certaines façons de faire de son gouvernement en matière de politiques étrangères de même que la dispute du premier ministre avec la juge en chef du pays.

Lors d'une entreuve accordée au réseau CTV, M. Mulroney a fermement dénoncé M. Harper pour son litige public, cette année, avec Beverley McLachlin, juge en chef de la Cour suprême du Canada.

Les critiques de l'ancien premier ministre vis-à-vis l'approche du gouvernement dans d'autres dossiers ont été tout aussi cinglantes, particulièrement en matière d'affaires étrangères ainsi que sur les relations tendues du Parti conservateur avec les Nations unies.

M. Mulroney a également semoncé M. Harper pour ses relations avec le président américain Barack Obama, laissant sous-entendre que le premier ministre canadien n'a pas de liens suffisamment étroits lui permettant d'appeler le Bureau ovale et demander un appui bilatérial dans certains dossiers.

Même si l'ancien politicien de 75 ans dit appuyer le gouvernement et «ce qu'il tente de faire en général», il a laissé sous-entendre que le chef libéral Justin Trudeau va profiter de ce qu'il pense être une lassitude du public à l'endroit des conservateurs.

Le Bureau du Premier ministre n'a pas immédiatement réagi aux critiques de M. Mulroney.

L'ancien premier ministre n'a pas fait que critiquer. Non seulement M. Mulroney a maintes fois vanté M. Trudeau, mais il a aussi fait l'éloge du leader du NPD, Thomas Mulcair, le qualifiant de «meilleur chef de l'opposition depuis John Diefenbaker».

PLUS:pc