NOUVELLES

Le trafic de la voie maritime du Saint-Laurent a progressé de trois pour cent

04/09/2014 04:22 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

OTTAWA - Le trafic maritime a augmenté de trois pour cent sur la voie maritime du Saint-Laurent par rapport à l'an dernier, et ce, en dépit d'un début de saison des plus difficiles en raison de la présence de couches de glace.

Pour la période s'échelonnant du 25 mars au 31 août dernier, le total des cargaisons s'est établi à 20 millions de tonnes métriques, a indiqué jeudi la Corporation de gestion de la voie maritime du Saint-Laurent.

Cette reprise a été attribuée à une augmentation subite des exportations de céréales, une augmentation des stocks de sel de voirie ainsi que l'afflux d'acier spécialisé et d'autres métaux destinés aux industries de l'automobile et de la construction.

La demande a également été forte à l'endroit des matériaux de construction comme la pierre et le ciment, souligne la Corporation, dans un communiqué.

Plus de cinq millions de tonnes métriques de céréales ont été acheminées au cours de cette période depuis les ports des Grands Lacs canadiens, ce qui représente une hausse de 86 pour cent par rapport à 2013.

Le port de Thunder Bay, notamment, semble en voie de connaître sa meilleure année depuis 1997.

Le tonnage de marchandises générales — incluant les importations d'acier spécialisé, ainsi que l'aluminium québécois et les cargaisons surdimensionnées — ont atteint un record de 1,5 million de tonnes métriques, en hausse de 66 pour cent.

PLUS:pc