NOUVELLES

La personnalité américaine Joan Rivers est décédée à l'âge de 81 ans

04/09/2014 01:00 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - La personnalité américaine Joan Rivers, reconnue pour ses blagues mordantes et pour avoir réussi à percer le cercle très masculin des humoristes invités aux talk-shows de fin de soirée, est décédée jeudi à l'âge de 81 ans.

Elle avait été hospitalisée la semaine dernière après avoir été victime d'un arrêt cardiaque alors qu'elle subissait une opération de routine dans le cabinet d'un médecin. Sa fille Melissa Rivers a indiqué que sa mère est décédée entourée de sa famille et de ses proches.

«La plus grande joie de ma mère était de faire rire les gens, a déclaré Melissa Rivers. Bien que ce soit difficile à faire maintenant, je sais que son ultime souhait serait que nous recommencions à rire bientôt.»

Joan Rivers ne s'était jamais adoucie au cours de sa carrière, qui s'est échelonnée sur plusieurs décennies. Elle s'est attaquée avec son humour autant à des icônes du cinéma comme Elizabeth Taylor qu'à des nouveaux visages comme Miley Cyrus, et a continué de monter sur scène dans des clubs et d'apparaître à la télévision à plus de 80 ans.

La comédie n'était pas seulement sa vocation, c'était aussi sa thérapie, et elle n'a jamais hésité à se tourner elle-même en dérision, se moquant de son incapacité à séduire («Mon meilleur moyen de contraception en ce moment est de laisser les lumières allumées») et même de sa propre mortalité.

«Je n'ai jamais voulu avoir un jour de moins que j'ai maintenant», a-t-elle insisté dans une entrevue accordée à l'Associated Press en 2013.

«Les gens disent: "J'aimerais avoir à nouveau 30 ans." Non! Je suis très heureuse maintenant. C'est super. C'est de mieux en mieux. Et puis après, bien sûr, on meurt.»

L'humoriste s'est également transformée en animatrice et commentatrice, devenant une incontournable des tapis rouges où toutes les vedettes avaient droit à sa phrase fétiche: "Qui portes-tu?" ("Who are you wearing?"). Rivers a ainsi abordé les acteurs aux Oscars, aux Emmy et aux Golden Globes pour E! Entertainment. En 2007, Rivers et sa fille Melissa ont perdu leur emploi auprès de leur nouvel employeur, la chaîne TV Guide, mais elles ont renoué avec le succès grâce à l'émission «Fashion Police» que Rivers animait et que sa fille produisait pour la chaîne E!

Toute sa vie elle a travaillé fort, n'a jamais arrêté d'écrire, de tester et de perfectionner ses blagues.

«Mon problème, c'est que je fais des blagues trop souvent, a-t-elle confié à l'AP en 2013, quelques jours après le décès de sa soeur aînée. Je faisais des blagues hier au salon funéraire. C'est de cette façon que je passe à travers la vie. La vie est si difficile, tout le monde a vécu quelque chose. Mais si on en rit, ça devient moins gros.»

Le moment difficile de Joan Rivers, elle l'a vécu au milieu des années 1980. Edgar Rosenberg, son mari pendant 23 ans, s'est suicidé en 1987 après qu'elle eut été congédiée de son poste à un talk-show de Fox, qu'il produisait. Elle a par la suite dû mettre temporairement sa carrière en veilleuse.

«Personne ne veut voir une personne dont le mari s'est tué faire des blagues quatre semaines plus tard», avait-elle dit au New York Times en 1990.

Il lui a fallu deux ans pour relancer sa carrière, mais elle n'a plus jamais arrêté par la suite. Elle est montée sur les scènes de différents clubs et a participé à des émissions, dont le jeu «Hollywood Square». Elle est montée sur les planches de Broadway et a lancé des albums d'humour et des livres.

Au cours des récentes années, elle est devenue un visage régulier de la chaîne de télé-achats QVC, où elle présentait sa collection de bijoux. Elle a également remporté la téléréalité «Celebrity Apprentice» en ayant le dessus sur la championne de poker Annie Duke. En 2010, elle a participé au documentaire «Joan Rivers: A Piece of Work».

Joan Rivers laisse dans le deuil sa fille Melissa et son petit-fils, Cooper.

PLUS:pc