NOUVELLES

La Banque centrale européenne abaisse son taux directeur

04/09/2014 08:20 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

FRANCFORT - La Banque centrale européenne a réduit ses taux d'intérêt et a annoncé un nouveau programme de relance qui implique l'achat d'actifs financiers, dans l'espoir de rescaper une faible reprise économique.

Lors d'une conférence de presse suivant une réunion de la BCE, jeudi, le président Mario Draghi a expliqué que la banque centrale amorcerait l'achat de titres adossés à des crédits mobiliers et d'obligations sécurisées en octobre. Ces mesures ne vont pas jusqu'à un programme de rachat d'obligations du gouvernement similaire à celui de la Réserve fédérale américaine, que certains attendaient.

Le programme vise à assouplir le crédit dans un contexte où l'économie des 18 pays de la zone euro n'a pas crû au deuxième trimestre, alimentant les craintes d'une récession à triple creux.

Pour refléter les perspectives à la baisse, la BCE a réduit sa prévision de croissance pour 2014 à 0,9 pour cent, comparativement à 1,0 pour cent précédemment. Elle a aussi abaissé sa prévision d'inflation pour l'année à 0,6 pour cent, contre 0,7 pour cent auparavant.

La Banque centrale européenne a pris les marchés par surprise en abaissant de nouveau son taux directeur. Le taux d’intérêt des opérations principales de refinancement de la BCE s'établit maintenant à un minuscule 0,05 pour cent, le plus bas de son histoire, alors qu'il était précédemment de 0,15 pour cent.

Le taux de la facilité de dépôt — ce que les banques paient pour conserver leur argent à la banque centrale — a aussi été dégonflé à -0,2 pour cent, contre -0,1 pour cent auparavant. Le taux négatif est un effort pour inciter les banques à faire des prêts en imposant une pénalité financière au gel de sommes dans les comptes de la BCE.

Les titres adossés à des crédits mobiliers sont des investissements basés sur des actifs tels que des prêts aux compagnies et des prêts hypothécaires. Ces achats doivent stimuler le marché pour de telles valeurs et inciter les banques à effectuer les prêts composant ces actifs. Les obligations sécurisées sont similaires, mais comportent des droits additionnels pour les prêteurs.

PLUS:pc