NOUVELLES

BP condamnée à une pénalité de 18 milliards $ US pour la marée noire de 2010

04/09/2014 03:22 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST

LA NOUVELLE-ORLÉANS - La société pétrolière BP a agi de façon «imprudente» et porte la majeure partie de la responsabilité du pire déversement pétrolier de l'histoire des États-Unis, a conclu un juge, jeudi, exposant le géant de l'énergie à des pénalités additionnelles d'environ 18 milliards $ US.

La valeur boursière de la pétrolière a dégringolé de 7 milliards $ US après le jugement, alors que le cours de l'action encaissait sa pire chute en pourcentage en près de trois ans.

BP, qui a annoncé son intention de faire appel, a déjà accepté de payer plusieurs milliards de dollars en amendes criminelles et en compensations aux individus et aux entreprises touchés par le désastre. La décision du juge de district Carl Barbier, selon laquelle BP a fait preuve de «grossière négligence», touche plutôt aux responsabilités civiles, et pourrait pratiquement quadrupler ce que l'entreprise londonienne aura à payer en amendes pour avoir pollué le golfe du Mexique en 2010.

Le juge a tenu un procès sans jury l'an dernier pour établir la responsabilité de la fuite du puits Macondo, qui a fait 11 morts sur la plateforme pétrolière Deepwater Horizon et entraîné un déversement de pétrole majeur pendant 87 jours en 2010.

Le magistrat a conclu que BP était responsable à 67 pour cent de la catastrophe, tandis que le propriétaire de la plateforme, le suisse Transocean, l'était à 30 pour cent. Le fabricant et fournisseur de ciment Halliburton Energy Services était quant à lui responsable de trois pour cent de la catastrophe.

Pendant le forage, BP a ainsi pris des décisions «motivées par les profits» qui ont mené à l'explosion, affirme le juge dans sa décision de 153 pages. «Ces cas de négligence, mis ensemble, indiquent une déviation extrême par rapport aux normes d'entretien et un rejet conscient des risques connus», écrit-il.

Un porte-parole du département américain de la Justice, Wyn Hornbuckle, a dit «être satisfait des conclusions de la cour voulant que BP ait agi de façon particulièrement négligente et ait intentionnellement mal agi».

James Roy et Stephen Herman, qui ont représenté des victimes du déversement au cours du procès, ont dit «espérer que le jugement permettra aux familles des victimes de faire leur deuil», et aux milliers de personnes et d'entreprises touchées de tourner la page.

Des experts gouvernementaux croient que 4,2 millions de barils de pétrole — près de sept milliards de litres — se sont écoulés dans le golfe du Mexique, des chiffres contestés par BP. Les deux parties se sont toutefois entendues sur le fait que 810 000 barils — 1,3 milliard de litres — avaient été récupérés avant de causer des dégâts environnementaux.

BP soutient avoir dépensé plus de 24 milliards $ US jusqu'à maintenant en lien avec la catastrophe. Longtemps avant le jugement de jeudi, l'entreprise chiffrait à 42 milliards $ US le total possible de ses paiements liés à la marée noire.

PLUS:pc