NOUVELLES

Manitoba: des manifestants réclament une enquête sur les femmes autochtones

04/09/2014 02:43 EDT | Actualisé 04/11/2014 05:12 EST
PC

WINNIPEG - Des manifestants ont établi un campement devant le parlement provincial à Winnipeg, au Manitoba, pour réclamer une enquête publique sur les femmes autochtones disparues ou assassinées.

Un groupe d'environ 40 personnes a installé des tentes pour protester contre le gouvernement fédéral, qui refuse de mettre en place une telle enquête.

Selon le manifestant Kylo Prince, les drames touchant les femmes autochtones perpétuent ce qu'il qualifie de génocide au Canada. Il salue toutefois l'ouverture du ministre de la Justice Peter Mackay qui, mercredi, n'a pas écarté la possibilité de tenir une table ronde nationale sur la question.

Une autre manifestante, Jennifer Spence, a affirmé que c'est la mort de l'adolescente autochtone Tina Fontaine, le mois dernier à Winnipeg, qui l'a encouragée à défendre la cause.

En mai, la Gendarmerie royale du Canada a publié une étude portant sur 1181 cas impliquant des femmes autochtones depuis 1980. L'étude en question a révélé que ces femmes représentaient seulement 4,3 pour cent de la population du pays, mais 16 pour cent des victimes féminines de meurtre et 11,3 pour cent des femmes disparues au pays.

Les premiers ministres des provinces et cinq leaders autochtones ont aussi demandé au gouvernement fédéral de lancer une enquête nationale lors d'une réunion du Conseil de la fédération, la semaine dernière.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Premières nations manifestent à Ottawa