DIVERTISSEMENT

7 pièces de théâtre à ne pas manquer en septembre à Montréal

03/09/2014 03:16 EDT | Actualisé 05/09/2014 04:31 EDT
Shutterstock / IvicaNS

Devant la profusion de pièces à l’affiche cet automne, vous ne savez que choisir? Petit débroussaillage de la crème du théâtre montréalais en septembre :

Le NoShow – 3 au 13 septembre à Espace Libre

C’est pour une nouvelle série de représentations que le NoShow nous revient cet automne. Après le Carrefour International de Théâtre et le FTA, c’est au tour de l’Espace Libre d’accueillir cette pièce coup de poing. Ici, on dénonce, on saccage, on veut se faire entendre: ça parle de sous-financement de l’art, ça renverse les conventions. Bref, ça fonce dans le tas. À voir absolument si vous n’en avez pas eu la chance.

HIMMELWEG (Les chemins du ciel) – 11 septembre au 3 octobre au Ciné-Théâtre Le Château

HIMMELWEG (Les chemins du ciel), c’est l’histoire d’un délégué de la Croix-Rouge qui va inspecter un camp de concentration durant la Seconde Guerre Mondiale. Les Allemands, au courant de sa visite, tentent de créer l’illusion d’une vie saine. Ce fait vécu, inspiré du camp de Térésine, est présenté dans un lieu qui sort de l’ordinaire. Tout pour ajouter à l’impression d’être soi-même spectateur de ce drôle de jeu...

Being at home with Claude – 16 septembre au 11 octobre au Théâtre du Nouveau Monde

Texte très sensible de René-Daniel Dubois, Being at home with Claude est une œuvre qui frappe. Comment comprendre le geste meurtrier envers l’être aimé? C’est ce que le public devra essayer de faire en assistant à l’interrogatoire d’un prostitué qui s’accuse lui-même du meurtre de son amoureux. Prenant.

Nombreux seront nos ennemis– 16 au 20 septembre au Théâtre La Chapelle

Tableaux vivants, paroles accumulées, 27 poèmes, écritures intimes, ode à la mort, mais aussi à la vie: Nombreux seront nos ennemiss, c’est un peu tout ça. Une pièce à voir pour sa sensibilité et son honnêteté face à la condition humaine.

from Sylvio Arriola on Vimeo.

Pour réussir un poulet – 23 au 30 septembre au Théâtre La Licorne

Pièce de Fabien Cloutier qui présente la vie difficile de deux hommes travaillants, mais irréversiblement pauvres, Pour réussir un poulet va droit au but. Un mode de vie trop aride peut-il mener à perdre ses valeurs? Tout semble indiquer que oui. Celui qu’on a connu avec Scotstown, Cranbourne et Billy (Les jours de hurlement) signe ici une pièce crue, rentre-dedans.

Et au pire, on se mariera – 26 septembre au 11 octobre à la Salle intime du Prospero

Tirée du roman de Sophie Bienvenue, cette adaptation plonge dans la vie d’Aicha, une jeune fille qui a soif d’aventures et surtout d’amour. Elle le trouvera dans les bras de Baz, un homme plus vieux qu’elle. Le public deviendra son confident, invité à observer et analyser tous ses faits et gestes. Une œuvre qui risque de créer des retombées très positives.

Trois – 30 septembre au 17 octobre au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui

Monologue sur l’identité, Trois explore les questionnements autobiographiques de plus de 50 citoyennes et citoyens québécois. Dans cette pièce, Mani Soleymanlou explore ses origines iraniennes, son rapport à celles-ci, mais aussi au Québec, son pays d’adoption. Une réflexion importante et révélatrice.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Saison 2014-2015 du Théâtre du Rideau Vert