NOUVELLES

Kei Nishikori gagne un match marathon et atteint le carré d'as à New York

03/09/2014 09:15 EDT | Actualisé 03/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Kei Nishikori est devenu le premier Japonais à atteindre les demi-finales des Internationaux des États-Unis en 96 ans, disposant de la troisième tête de série, le Suisse Stanislas Wawrinka, 3-6, 7-5, 7-6 (7), 6-7 (5), 6-4 au terme d'un match marathon de quatre heures, 15 minutes.

Dixième tête de série, Nishikori a été en mesure de ne pas se laisser affecter par la fatigue de sa précédente victoire, qui a nécessité 4:19 d'efforts face au Canadien Milos Raonic et qui s'est terminé à 2:26 du matin, mardi, égalant ainsi l'heure la plus tardive à laquelle un match a pris fin dans l'histoire de ce tournoi.

Nishikori a connu un lent départ face au champion des Internationaux d'Australie, mais il a éventuellement trouvé sa vitesse de croisière, utilisant de très bons retours et un efficace jeu au filet pour se démarquer.

«J'étais un peu crispé au début, mais mon corps était correct, a expliqué Nishikori. Je ne sais pas comment je me suis rendu au bout de ce match, mais je suis très heureux.»

Il affrontera le vainqueur du duel opposant le favori Novak Djokovic à Andy Murray, classé huitième. Les deux tennismen, qui doivent s'affronter en soirée, ont gagné le tournoi une fois.

«J'espère être à 100 pour cent au prochain tour», a ajouté le Japonais.

Lui qui n'avait jamais éliminé deux joueurs du top-10 coup sur coup dans un majeur vient de se farcir Raonic, tête de série no 5, et Wawrinka.

Le Suisse venait d'ailleurs de remporter 15 de ses 16 derniers matchs sur surface dure en Grand Chelem,une séquence au cours de laquelle il a mis la main sur le tournoi de Melbourne et une demi-finale à New York l'an dernier. Il a amorcé ce match avec beaucoup moins de tennis dans le corps, en grande partie en raison de l'abandon de son adversaire, blessé, avant son match de troisième tour.

Mais à la fin, c'est Wawrinka qui a flanché, subissant un ultime bris pour mettre fin au match, envoyant un coup droit au filet. Nishikori n'a pas vraiment célébrer sa victoire, regardant simplement vers le ciel en marchant vers le filet. Michael Chang, son entraîneur et vainqueur du tournoi en 1989, a bondi de son siège et levé le poing.

Bien que le tennisman de 24 ans a dit croire qu'il s'en tirerait bien avant le match, les choses ne se sont pas bien déroulées en début de rencontre. Entre les points, Nishikori se secouait les bras et les jambes ou effectuait des flexions du poignet. Pendant les changements de côté, il se posait un sac de glace sur le front.

Les deux hommes se sont contentés d'embrasser la ligne de fond, frappant de lourds coups dans de longs échanges. Et c'est Wawrinka qui a eu le meilleur la plupart du temps sur ces échanges au premier, battant constamment Nishikori en puissance.

Mais Nishikori a trouvé son rythme au deuxième set, s'approchant du filet de plus en plus. Il est passé à deux points de mettre fin au match au bris d'égalité du quatrième set, mais deux coups trop larges ont envoyé le match vers une manche ultime.

Le dernier Japonais à avoir atteint les demi-finales aux Internationaux des États-Unis a été Ichiya Kumagae, en 1918. Nishikori est aussi devenu le premier Nippon à atteindre le carré d'as d'un tournoi du Grand Chelem depuis Jiri Satoh à Wimbledon, en 1933.

Nishikori était déjà le premier Japonais à atteindre le top-10 du classement de l'ATP, ayant atteint le neuvième rang en mai. Il s'est présenté à Flushing Meadows après une préparation loin d'avoir été optimale, tenu à l'écart du jeu en raison d'une intervention chirurgicale afin de lui retirer un kyste au pied droit.

PLUS:pc