NOUVELLES

Syrie: le Programme alimentaire mondial a rejoint 4,1 millions de personnes

02/09/2014 04:27 EDT | Actualisé 02/11/2014 05:12 EST

BEYROUTH - Le Programme alimentaire mondial (PAM) a fourni de l'aide à un nombre record de 4,1 millions de personnes en Syrie le mois dernier, rejoignant davantage de personnes dans le besoin avec des envois de denrées traversant les frontières et les lignes de front, a annoncé mardi l'agence des Nations unies.

La guerre civile en Syrie a déclenché une crise humanitaire massive, avec quelque 10,8 millions de personnes ayant besoin d'aide, y compris 4,7 millions de personnes dans des régions dangereuses ou éloignées, selon les Nations unies.

Faire parvenir l'aide humanitaire aux sinistrés s'est d'ailleurs avéré particulièrement difficile pour la communauté internationale. Le gouvernement syrien a refusé que l'ONU envoie des denrées aux gens dans le besoin sans l'accord de Damas, s'assurant que les zones rebelles demeurent exclues.

Cela a changé en juillet lorsqu'une résolution du Conseil de sécurité a autorisé le transport d'aide humanitaire aux Syriens dans les régions sous contrôle rebelle, et ce sans l'accord du gouvernement. Cette aide passe par les frontières turque, jordanienne et irakienne.

Dans un communiqué publié mardi, le PAM a fait savoir qu'au cours des six dernières semaines, il avait été en mesure, avec l'aide de ses partenaires, de rejoindre plus de 580 000 personnes à travers les lignes de front, soit quatre fois plus de gens qu'au cours des six semaines précédentes.

Les données pour août concernent cinq convois ayant livré du riz, des lentilles, de l'huile, des pâtes et d'autres biens alimentaires à 69 500 personnes coincées dans des zones dangereuses des provinces d'Alep, d'Idlib, de Quneitra et de Daraa.

«Nous rejoignons davantage de personnes tous les jours avec de l'aide alimentaire dont elles ont urgemment besoin — plusieurs d'entre elles avaient faim depuis des mois», a déclaré Muhannad Hadi, le coordonnateur régional d'urgence pour la Syrie du PAM.

«Nous allons nous appuyer sur ces gains au cours des prochaines semaines et prochains mois, et espérer que toutes les parties prenant part au conflit continueront de faciliter notre accès aux femmes, aux enfants et aux familles qui sont toujours hors de portée derrière les lignes de front.»

PLUS:pc