NOUVELLES

Retour en classe après le feu de McMasterville

02/09/2014 04:42 EDT | Actualisé 02/09/2014 05:19 EDT
Ici Radio Canada

Plusieurs milliers d'élèves reprennent le chemin des classes aujourd'hui. La rentrée est bien spéciale pour les 170 élèves de l'école La Farandole à McMasterville, en Montérégie, qui ont vu leur établissement détruit par les flammes en juillet.

Ils ont été accueillis dans leur nouvelle école au Coeur-des-Monts, à Beloeil. Après la tristesse de perdre l'établissement, puis le travail pour déménager tout le monde, le coeur était à la fête ce matin, malgré une certaine fébrilité.

« C'est très stressant de recommencer dans une nouvelle école, mais je pense qu'on est bien organisés, donc ça devrait bien aller », confie Amélie Fournier, mère de Raphaël, 6 ans. « J'avais des frissons et j'avais hâte de voir mon enseignante », raconte pour sa part le jeune Paul-Émile, qui rentre en 2e année.

La rentrée a dû s'organiser en moins de deux mois. Il y a encore quelques jours, les pupitres n'étaient pas encore livrés. Tous ont mis l'épaule à la roue, dit la directrice générale adjointe de la commission scolaire des Patriotes, Marie-Rose Vandemoortele. « Les enseignants sont sortis de leurs vacances pour commander du matériel pédagogique, puisque tout était en fumée », illustre-t-elle.

La commission scolaire souhaite maintenant la reconstruction de l'école de McMasterville. Elle a déposé une demande au ministère de l'Éducation et espère avoir une réponse rapide pour une ouverture des portes en 2016.

En attendant, le directeur Robert Chauveau pense déjà à la prochaine rentrée, puisqu'il devra trouver un autre endroit pour accueillir une partie des élèves. « Ici, l'école augmente et nous aussi on augmente de clientèle, donc la totalité de nos élèves ne pourront pas rester ici, à l'école au Coeur-des-Monts, à la rentrée de 2015 », explique Robert Chauveau.

La Régie de police de Richelieu-Saint-Laurent n'a pas encore arrêté le ou les responsables de l'incendie criminel, qui a pris naissance dans une table à pique-nique derrière l'école durant la nuit. Elle a récemment lancé un appel au public et affirme être sur de bonnes pistes.

INOLTRE SU HUFFPOST

La région de Drummondville ravagée par des incendies