NOUVELLES

Les parcours new-yorkais de Bouchard et de Raonic se terminent au quatrième tour

02/09/2014 04:13 EDT | Actualisé 01/11/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Les parcours new-yorkais des Canadiens Eugenie Bouchard et Milos Raonic ont pris fin au quatrième tour aux Internationaux de tennis des États-Unis.

En après-midi, la Québécoise s'est inclinée 7-6 (2) et 6-4 devant Ekaterina Makarova, de la Russie.

Et dans un match ayant duré 4 heures et 19 minutes, Raonic s'est finalement avoué vaincu 4-6, 7-6 (4), 6-7 (6), 7-5 et 6-4 devant le Japonais Kei Nishikori. Le match a pris fin à 2h26, mardi matin.

Fortement diminuée par un coup de chaleur au deuxième set, la joueuse de Westmount a baissé pavillon en une heure et 44 minutes.

Dans le premier set, la Canadienne a bataillé farouchement pour créer l'impasse 5-5 avec un bris, obtenu après qu'elle ait laissé filer ses trois premières chances de ravir le jeu. Bouchard a ensuite gardé son service mais sa rivale a fait de même, ce qui a forcé le bris d'impasse.

Makarova y a dominé, prenant l'avance 3-1 et 5-2 avec une balle très profonde et un puissant service, respectivement. Une faute directe de Bouchard et un retour implacable plus tard, le set lui appartenait.

La Russe a ensuite amorcé la deuxième manche avec panache, gardant son service à zéro. Après qu'un as lui ait donné les devants 3-2, elle a vu son adversaire avoir besoin d'un temps d'arrêt médical, exténuée par l'humidité et le mercure à 31 degrés Celsius, à Flushing Meadows.

«La chaleur m'a affectée, a dit Bouchard, dont la fiche est de 4-4 depuis la finale de Wimbledon. Je suis devenue étourdie et ma vision était embrouillée. Je ne me sentais pas bien en général, mais il n'a jamais été question que j'abandonne.»

À la reprise des hostilités, Makarova a brisé pour prendre l'avance par deux jeux. Bouchard a puisé au fond de ses forces pour niveler le score, mais la Russe a réinstallé sa domination sans tarder.

Dans le dernier jeu, Bouchard a d'abord laissé une brèche ouverte en commettant une double faute. Elle a ensuite fait une faute directe, puis Makarova a pu célébrer après deux coups gagnants, dont le dernier sur la ligne, en retour de service.

«Je n'avais pas de grandes attentes pour le tournoi, a mentionné Bouchard. Depuis Wimbledon, j'ai été ennuyée par des petites blessures agaçantes.

«Même au début du tournoi, j'avais dit que je n'avais pas eu la préparation nécessaire. J'ai vraiment réduit mon temps à l'entraînement. Ça va affecter votre jeu lors des matchs, particulièrement après deux matchs difficiles en soirée comme ç'a été mon cas. Je ne suis pas inquiète, mais malgré tout ça et malgré du jeu ordinaire, j'ai été capable de me battre et d'atteindre la deuxième semaine d'un tournoi majeur. Il y a donc du positif.»

Bouchard, septième tête de série, s'était rendue au moins en demi-finale à chacun des tournois majeurs cette année, incluant une présence en finale sur le gazon anglais.

Makarova, 17e tête de série, a tiré profit de trois bris en cinq occasions. Elle a aussi gagné 69 pour cent des points disputés sur sa première balle. Sa prochaine rivale sera Victoria Azarenka, qui a défait Aleksandra Krunik 4-6, 6-4, 6-4, en soirée lundi.

En double, le Britanno-Colombien Vasek Pospisil et l'Américain Jack Sock ont perdu 6-2 et 6-2 devant les Argentins Carlos Berlocq et Leonardo Mayer. Chez les dames, l'Ontarienne Gabriela Dabrowski et Alicja Rosolska, de la Pologne, ont elles aussi baissé pavillon, 6-4 et 6-3 devant Andrea Hlavackova, de la République tchèque, et Jie Zheng, de la Chine.

PLUS:pc