NOUVELLES

Le TSX recule, tiré vers le bas par les titres liés aux ressources naturelles

02/09/2014 04:46 EDT | Actualisé 02/11/2014 05:12 EST

TORONTO - La chute des titres liés aux ressources naturelles a pesé sur l'indice phare de la Bourse de Toronto, mardi, le forçant à clôturer sur une légère baisse.

L'indice composé S&P/TSX a glissé de 6,65 points pour terminer la journée à 15 619,08 points, aussi influencé par la publication de données mitigées sur le secteur manufacturier et la culbute des prix de l'or et du pétrole.

Le dollar canadien s'est quant à lui déprécié de 0,48 cent US à 91,49 cents US.

Aux États-Unis, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 30,89 points à 17 067,56 points, malgré la publication de données témoignant de la plus forte croissance du secteur manufacturier américain en trois ans pendant le mois d'août.

L'indice élargi S&P 500 a perdu 1,09 point à 2002,28 points et l'indice composé du Nasdaq a pris 17,92 points à 4598,19 points.

Le secteur canadien de la fabrication a aussi eu de bonnes nouvelles mardi. L'indice des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière de la Banque Royale a témoigné d'une accélération de la croissance pour le mois d'août, les conditions d'affaires s'étant améliorées à la cadence la plus rapide depuis novembre dernier.

Mais le portrait était moins réjouissant ailleurs dans le monde. L'indice officiel des gestionnaires en approvisionnement de la Chine a affiché un recul pour le mois d'août, tout comme les chiffres du secteur privé. Dans les deux cas, la chute a été plus marquée que prévu.

Les opérateurs restent prudents dans l'attente d'importants événements économiques attendus d'ici la fin de la semaine. Le gouvernement américain doit publier vendredi ses chiffres sur le marché de l'emploi pour le mois d'août et les économistes s'attendent à un autre solide rapport, avec la création d'environ 220 000 emplois.

Les données mensuelles sur l'emploi au Canada doivent, elles aussi, être dévoilées vendredi, tandis que la Banque du Canada fera mercredi une nouvelle annonce sur ses taux d'intérêt.

Le secteur aurifère du parquet torontois a retraité d'environ trois pour cent, le cours du lingot d'or ayant plongé de 22,40 $ US à 1265 $ US à la Bourse des matières premières de New York. Le prix de l'or subit notamment la pression des gains du billet vert américain, de la fin des mesures d'assouplissement quantitatives de la Réserve fédérale des États-Unis, attendue cet automne, et de la perspective d'une hausse des taux d'intérêt.

Le groupe de l'énergie du TSX a reculé de 1,85 pour cent, le prix du pétrole brut s'étant déprécié de 3,08 $ US à 92,88 $ US le baril à New York. La hausse du dollar américain exerce une pression à la baisse sur les cours des matières premières parce qu'elle rend ces ressources plus dispendieuses pour tous les investisseurs qui les achètent avec d'autres devises.

Le secteur des métaux de base a été faible lui aussi, reculant d'un pour cent pendant que le cours du cuivre effaçait 1 cent US à 3,15 $ US la livre à New York.

Le parquet a néanmoins trouvé un certain appui avec le groupe industriel, lequel a progressé de 1,25 pour cent.

PLUS:pc