NOUVELLES

Immigration: la mairesse de Calais menace de bloquer le port de la ville

02/09/2014 06:03 EDT | Actualisé 02/11/2014 05:12 EST

PARIS - La mairesse de Calais envisage de fermer le lucratif port de cette ville française si Londres ne pose pas un «geste fort» pour contrôler une vague croissante de migrants tentant de se rendre au Royaume-Uni par la Manche.

La menace de Natacha Bouchart, mardi, survient alors que les tensions montent à Calais, et qu'un débat a lieu à la grandeur de l'Europe sur la façon de gérer une immigration en hausse.

Calais est la première étape des migrants provenant de pays pauvres du Moyen-Orient, de l'Asie et de l'Afrique qui tentent de se rendre au Royaume-Uni, vu comme le pays de tous les possibles. Plusieurs estiment que Londres leur offrira un parcours plus facile vers le permis de résidence et la prospérité qu'ailleurs sur le Vieux Continent.

De passage à Paris, Mme Bouchart a fait valoir que ces migrants drainaient les deniers publics et rendaient la vie difficile pour les résidants.

La mairesse veut que des responsables britanniques se rendent à Calais pour constater l'ampleur du problème et réviser les lois britanniques pour dissuader les immigrants de s'y rendre. Elle estime qu'au moins 1300 migrants se trouvent actuellement à Calais, une ville de 75 000 habitants.

Pour la première magistrate, cela fait en sorte que «la ville et sa population sont prises en otages»; elle ajoute qu'elle a «les moyens de faire pression», et qu'elle pourrait bloquer le port.

Mme Bouchart, qui est aussi sénatrice, s'est exprimée après une rencontre avec le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Ce dernier aurait approuvé sa proposition de créer un centre de jour pour migrants, qui vivent dans des refuges et des camps de fortune.

Le ministre a abordé la question des tensions à Calais la semaine dernière au cours d'un passage à Londres, en compagnie de son homologue britannique Theresa May, et les deux ont indiqué qu'ils étaient «déterminés à réagir ensemble» aux difficultés sécuritaires et économiques croissantes auxquelles la ville fait face en raison des migrants.

Les deux ministres ont promis d'accroître les mesures de sécurité et les efforts contre le trafic de personnes, ainsi que de tenter de «dissiper les mythes» attirant tant d'immigrants au Royaume-Uni.

PLUS:pc