NOUVELLES

Images d'un détenu à Guantanamo: Washington gagne sa cause en appel

02/09/2014 05:21 EDT | Actualisé 02/11/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Le gouvernement a le droit de garder secrètes des photographies et des bandes vidéo d'un détenu de Guantanamo identifié comme ayant été le possible 20e pirate de l'air des attentats du 11 septembre 2001, a tranché mardi une cour d'appel fédérale américaine.

Le tribunal à Manhattan a accepté l'argument du gouvernement voulant que les images de Mohammed al-Qahtani, si elles étaient rendues publiques, «pourraient logiquement et de façon plausible être utilisées par des extrémistes anti-américains comme propagande pour recruter des membres et inciter à la violence contre les intérêts américains au pays et à l'étranger».

Selon les autorités, al-Qahtani aurait été l'un des pirates de l'air du 11-Septembre s'il n'avait pas été refoulé aux douanes d'un aéroport d'Orlando, en Floride, un mois avant les attentats. Il a été capturé par les forces pakistanaises en décembre 2001 et envoyé à Guantanamo, où il se trouve toujours.

Le Center for Constitutional Rights a poursuivi la Défense, la Justice et la CIA en 2012, en affirmant que la publication des vidéos et des photos de son interrogatoire et de sa détention seraient dans l'intérêt public. Le groupe accuse le FBI et l'armée d'avoir placé le détenu en isolement et d'avoir utilisé des techniques d'interrogatoire musclées en 2002, y compris l'utilisation d'un chien, la mise à nu en présence d'une femme, et le versement d'eau sur la tête à répétition.

Le gouvernement américain a reconnu posséder 53 cassettes vidéo montrant le détenu dans sa cellule, deux autres présentant des comptes rendus des services de renseignement, de même qu'une vidéo le montrant alors qu'il est extrait de sa cellule et six photos.

Si la cour d'appel a accepté de garder ces documents secrets, elle souligne toutefois que cela ne dispense pas Washington de dévoiler des images des détenus.

PLUS:pc