NOUVELLES

Chris Brown plaide coupable à une accusation de voies de fait à Washington

02/09/2014 09:53 EDT | Actualisé 02/11/2014 05:12 EST

WASHINGTON - Chris Brown s'est reconnu coupable, mardi, d'avoir frappé un homme au visage près d'un hôtel de Washington, une agression survenue au moment où le chanteur était en probation en lien avec une attaque contre sa copine de l'époque, Rihanna.

Brown a plaidé coupable à une accusation de voies de fait et a été condamné à une peine de prison correspondant à celle qu'il a déjà purgée antérieurement. Il a passé deux jours dans une prison du district de Columbia en lien avec cet incident, qui a ajouté une tache de plus à la réputation déjà ternie du chanteur.

Le chanteur de 25 ans a admis avoir frappé un homme qui tentait de s'immiscer dans une photo qu'il prenait avec deux femmes près de l'hôtel W, à quelques coins de rue de la Maison-Blanche, en octobre dernier. La victime, Parker Adams, a subi une fracture au nez.

Au moment de son arrestation, Brown était en probation pour avoir agressé la chanteuse pop Rihanna quelques heures avant la cérémonie des prix Grammy, en 2009. La plus récente arrestation avait poussé un juge de la Californie à révoquer sa probation et il a été condamné en mai à purger 131 jours de prison de plus. Il a été libéré en juin.

L'avocat de Brown, Danny Onorato, a indiqué que son client avait déjà souffert des répercussions à l'incident de Washington, soulignant la peine de prison purgée en Californie et ses quatre mois de thérapie. Il a ajouté que la carrière de Brown avait été mise en veilleuse pendant près d'un an et qu'il voulait faire face aux conséquences de ses gestes afin de pouvoir retourner au travail, notamment en partant en tournée pour présenter un nouvel album.

Chris Brown n'a fait qu'une brève déclaration, disant: «Je souhaite dire à la cour que je suis désolé.» Il n'a pas commenté à sa sortie du tribunal, alors qu'il était entouré de photographes et d'une poignée de fans.

Brown avait au départ plaidé non coupable dans cette affaire. Son procès, prévu pour avril, avait été retardé.

«Comme Chris Brown lui-même l'a finalement reconnu, il a frappé un homme au visage sans provocation», a déclaré le procureur Ronald Machen par communiqué.

«Peu importe votre statut ou votre célébrité, vous devez répondre de vos gestes lorsque vous avez un tel comportement dans notre ville.»

Le garde du corps de Brown, Christopher Hollosy, a aussi été accusé relativement à l'incident à Washington. Il a été reconnu coupable de voies de fait en avril dernier mais n'a pas encore reçu sa sentence.

PLUS:pc