NOUVELLES

Un certain suspense entoure la reprise des audiences de la CEIC

01/09/2014 12:04 EDT | Actualisé 01/11/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Commission Charbonneau reprendra ses audiences mardi, après l'ajournement pour l'été, théoriquement pour entendre d'entrée de jeu l'ex-entrepreneur en construction Antonio Accurso.

L'ancien entrepreneur de Simard-Beaudry et Construction Louisbourg a dû se résigner à comparaître devant la commission d'enquête sur l'industrie de la construction, après qu'il se fut adressé en vain à différents tribunaux pour tenter d'éviter de se présenter devant la juge France Charbonneau et le commissaire Renaud Lachance. Il a toutefois fait savoir, la semaine dernière, que son avocat allait déposer une requête en vue d'obtenir une ordonnance de non-publication sur son témoignage.

Cette éventuelle requête devra d'abord être plaidée devant la commission avant que l'on puisse savoir dans quelle direction ses travaux pourront aller.

Lors de l'ajournement des audiences pour l'été, en juin, la juge Charbonneau avait mentionné qu'il restait «environ deux à trois semaines» d'audition de témoins avant de passer aux étapes finales des travaux de la commission. Après l'audition des témoins sur les faits, la commission d'enquête doit entendre des représentants d'organismes qui ont un lien avec ses travaux.

Déjà, 72 mémoires ont été déposés devant la commission. Les médias ont rapporté le contenu de plusieurs d'entre eux, la semaine dernière. Des organismes y ont plaidé pour une meilleure protection des dénonciateurs, notamment, et l'extension de certaines règles d'encadrement de l'industrie de la construction, comme les permis, licences et autorisations, à d'autres industries connexes comme le remorquage, les matières dangereuses, les rebuts et les carrières.

La Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction doit également entendre des experts cet automne.

«Cette partie de nos travaux est extrêmement importante puisqu'elle nous guidera dans l'élaboration de pistes de solutions lors de la rédaction de notre rapport», avait affirmé la juge Charbonneau à l'issue des audiences, en juin.

Le rapport final de la commission d'enquête est attendu au plus tard le 19 avril prochain.

PLUS:pc