NOUVELLES

Les jeunes bloquistes fourbissent leurs armes et souhaitent se présenter en bloc

01/09/2014 06:00 EDT | Actualisé 01/11/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La tourmente qui frappe de plein fouet le Bloc québécois n'inquiète pas le président de l'aile jeunesse du parti, qui espère que le renouvellement des troupes permettra à la formation politique de s'imposer au Québec.

Au moins une trentaine de jeunes bloquistes comptent se présenter à une assemblée d'investiture pour être candidat à l'élection fédérale de 2015, a révélé à La Presse Canadienne le président du Forum jeunesse du Bloc Québécois, Xavier Barsalou Duval.

Au terme d'un rassemblement de l'aile jeunesse du parti en Mauricie, dimanche, M. Barsalou Duval a estimé que le Bloc sera probablement le parti où il y aura le plus de jeunes candidats.

Selon le président de l'aile jeunesse du BQ, ces jeunes sont âgés entre 25 et 35 ans, ils sont très stimulés par la chose politique, ils ont un bagage militant et professionnel, et ils sont prêts à prendre le flambeau.

Lorsque le Bloc comptait 54 députés à Ottawa, se remémore-t-il, il était difficile pour les jeunes de prendre leur place et de s'imposer lors des assemblées d'investiture.

Présentement, il estime que 75 circonscriptions sont «travaillables», ce qui génère un «grand intérêt pour bon nombre de jeunes».

«Les jeunes du Bloc sont très organisés sur le terrain. On a gagné notre pari à la chefferie du parti. Nous sommes l'aile jeunesse la plus puissante au niveau fédéral. Au niveau de la jeunesse, on n'est pas très dépourvu», a lancé le président Forum jeunesse du Bloc Québécois.

Le Forum jeunesse avait donné son appui au chef Mario Beaulieu, lors de la course à la chefferie du Bloc. Le président de l'aile jeunesse estime que les départs des députés André Bellavance et Jean-François Fortin ne diminuent pas la légitimité du chef.

«Les jeunes sont déçus de ces départs, car ça nuit au parti, mais il faut continuer quand même. On est le seul parti au fédéral qui prône l'indépendance, alors il faut continuer quand même», a indiqué le président du Forum jeunesse.

M. Barsalou Duval estime que les Québécois feront de nouveau confiance au Bloc après avoir constaté l'inefficacité des députés néo-démocrates élus lors de la vague orange de mai 2011. Ils ont été «absents» et ils ont «renié leurs promesses», a tranché M. Barsalou Duval.

Mais les jeunes sont désillusionnés face à la chose politique, admet le président de l'aile jeunesse du bloc québécois. Il estime qu'il faut leur parler différemment, à eux et aux autres électeurs.

«Nous avons reçu un spécialiste de la sollicitation et il est venu nous parler de la façon de moderniser notre approche lorsqu'on parle aux gens. Le discours doit être clair et franc. Les gens regardent souvent les politiciens et se disent 'on ne sait pas vers où ils vont'», a-t-il dit.

Environ 75 jeunes membres du Bloc étaient présents lors de l'événement de la fin de semaine axé sur l'organisation électorale.

Le président de l'aile jeunesse estime qu'il s'agit d'une bonne participation pour une organisation qui compte 2800 membres de moins de 30 ans sur les 19 000 adhérents au Bloc québécois.

Pour alimenter leurs réflexions, les jeunes avaient invité cette fin de semaine les chefs du Bloc québécois et d'Option nationale, Mario Beaulieu et Sol Zanetti, le député bloquiste Louis Plamondon ainsi que les élus péquistes Stéphane Bergeron et Mathieu Traversy.

PLUS:pc