NOUVELLES

Piatti inscrit ses deux premiers buts en MLS et l'Impact blanchit le Crew 2-0

30/08/2014 09:37 EDT | Actualisé 30/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'effet Ignacio Piatti se fait sentir.

Le milieu argentin a inscrit ses deux premiers buts avec sa nouvelle équipe, samedi, tandis que la défensive montréalaise a fait le nécessaire pour neutraliser le Crew de Columbus dans une victoire de 2-0 de l'Impact de Montréal.

L'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas a décidé d'utiliser Piatti en appui central derrière l'attaquant Marco Di Vaio et la stratégie a porté fruit. Le nouveau venu a été l'étoile de la rencontre pour l'Impact (5-15-5) en ouvrant d'abord la marque à la 40e minute, avant d'ajouter le but d'assurance dans les arrêts de jeu en fin de partie.

«J'avais vu sur les bandes vidéos qu'il jouait derrière l'attaquant, a expliqué Klopas. Cela lui permet de récupérer le ballon plus près du milieu et nous avons vu ce qu'il peut faire dans cette situation.»

Piatti, qui en était à une troisième sortie dans l'uniforme bleu, blanc et noir, n'a d'ailleurs pas caché sa préférence pour cette position après la rencontre.

«J'aime beaucoup cette position, a-t-il dit par le biais d'un interprète. Cela me donne des occasions plus près du but, plus de chances à l'attaque. Mais si l'on veut que je joue à gauche, c'est correct. Je suis prêt à faire le nécessaire pour aider l'équipe.»

Piatti a obtenu les deux plus belles occasions en première demie avant de finalement faire mouche. Il a d'abord profité d'une remise de Patrice Bernier pour décocher une puissante frappe à la 30e minute, mais le gardien Steve Clark a réussi l'arrêt en plongeant à sa gauche. Di Vaio l'a ensuite rejoint sur un coup franc à la 39e minute, mais Clark a encore résisté sur la tête de Piatti.

Clark a toutefois cédé une minute plus tard. Piatti y est allé d'une longue montée et a coupé vers l'axe à l'entrée de la surface de réparation. Il est ensuite revenu sur sa gauche, faisant fi de trois joueurs du Crew devant lui et il a atteint le fond du filet en visant du côté opposé du pied gauche.

Puis en fin de rencontre, Piatti a cloué le cercueil du Crew en récupérant un ballon libre après une longue montée de Di Vaio.

Si le nom de Piatti était probablement sur les lèvres de 15 995 spectateurs présents au stade Saputo, samedi, la défensive montréalaise a également joué un rôle de premier plan dans le succès de l'équipe.

Le gardien Evan Bush et la ligne défensive composée de Krzysztof Krol, Wandrille Lefèvre, Matteo Ferrari et Hassoun Camara ont fermé la porte à une équipe qui avait inscrit neuf buts lors de ses trois derniers matchs. Le Crew (8-9-9) avait gagné quatre de ses six matchs précédents en MLS (4-1-1).

«On met souvent l'accent sur une erreur, mais le travail en milieu de terrain est important, a rappelé Klopas. Ils ont été capables de gagner des ballons contestés et si vous n'y arrivez pas, la ligne défensive se trouve sous pression.

«C'est bien de voir Bush réussir des arrêts. En bout de ligne, pour obtenir un résultat comme celui-ci, tout le monde doit connaître un bon match et ce fut le cas pour nous.»

L'Impact a donc fait le nécessaire pour faire oublier une deuxième demie difficile contre les Red Bulls de New York le week-end dernier, dans un revers de 4-2.

Tentant de préserver une avance de 1-0 en deuxième demie, comme la semaine dernière, l'Impact a cette fois réussi à contrer les efforts du Crew en n'hésitant pas à jouer de manière robuste, ce qui a mené l'arbitre à distribuer quelques cartons jaunes. Bush a également dû gober des ballons envoyés dans sa direction par Federico Higuain, Aaron Schoenfeld et Tony Tchani.

Le Crew a probablement gaspillé sa plus belle occasion à la 54e minute, quand Ethan Finlay s'est échappé derrière la défensive montréalaise. Ferrari a toutefois été en mesure de revenir à temps pour neutraliser le joueur du Crew.

«Collectivement, ç'a s'est bien passé, mais il faut aussi donner crédit à la ligne défensive, a déclaré Bernier. Ils ont bien utilisé leur corps pour bloquer le ballon. Même s'il y a eu parfois des fautes, on voit que les gars ne veulent même pas donner de tir au but. Il y a eu des tirs de loin ou des têtes, mais rien de vraiment dangereux. Ils ont été impeccables aujourd'hui.»

L'Impact sera en action samedi prochain, quand il sera de passage à Houston pour y affronter le Dynamo. Il accueillera ensuite le Galaxy de Los Angeles, le mercredi 10 septembre, au stade Saputo.

PLUS:pc