NOUVELLES

Poutine ne veut pas réduire le nombre de stades à la Coupe du monde de 2018

29/08/2014 11:44 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

MOSCOU - Le président de la Russie Vladimir Poutine a exclu la possibilité de réduire le nombre de villes hôtesses en vue de la Coupe du monde de 2018, en dépit des conseils répétés du président de la FIFA Sepp Blatter en ce sens.

Les organisateurs du tournoi russe ont été surpris quand Blatter a laissé entendre, à la Coupe du monde au Brésil, qu'il vaudrait mieux laisser tomber deux stades en vue du tournoi de 2018.

Blatter a abordé le sujet de nouveau quand il s'est rendu en Russie, plus tôt ce mois-ci, en vue d'une série de réunions avec Poutine et les dirigeants du comité organisateur local.

Poutine a toutefois déclaré aux médias russes, vendredi, que le gouvernement a discuté de ce dossier et a «pris la décision de ne pas réduire» le nombre de villes hôtesses.

PLUS:pc