NOUVELLES

Pakistan: détenu 4 ans par les talibans, il enseigne à leurs enfants

29/08/2014 07:19 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

Un universitaire pakistanais libéré par l'armée après quatre années de détention sous les talibans, a raconté vendredi avoir rencontré leur défunt chef Hakimullah Mehsud et même donné des leçons d'anglais et de mathématiques à leurs enfants.

Les hommes du Tehreek-e-taliban Pakistan (TTP), un regroupement de factions islamistes armées, avaient kidnappé en septembre 2010 Ajmal Khan, vice-recteur de l'université Islamia de Peshawar, grande ville du nord-ouest pakistanais.

M. Khan était apparu dans des vidéos des talibans priant les autorités de négocier sa libération, mais des discussions avec les insurgés n'avaient jamais abouti car ces derniers exigeaient en échange la libération de commandants clés de la rébellion, selon des sources gouvernementales.

Dans un communiqué publié vendredi matin, l'armée pakistanaise a affirmé que "les forces de sécurité avaient récupéré sain et sauf M. Ajmal Khan" sans évoquer les détails de sa libération.

"Ceux qui m'ont kidnappé et qui sont venus me voir faisaient preuve de respect à mon égard. Ils ne m'ont pas torturé... mais être loin de chez soi, c'est de la torture en soi", a déclaré vendredi M. Khan à un groupe de journalistes, affirmant n'avoir aucune information sur les circonstances de sa libération.

"Pendant ma détention, j'ai passé du temps avec Hakimullah Mehsud", le chef du TTP tué l'an dernier par une frappe de drone américaine, a affirmé M. Khan, le visage mangé par une épaisse barbe blanche.

L'otage était sous le contrôle des membres de la puissante tribu des Mehsud qui forme la colonne vertébrale des talibans mais dont les principaux commandants ont signé au printemps une trêve avec le gouvernement.

"Les talibans m'avaient donné une radio, ce qui m'a permis de suivre l'actualité nationale et internationale", a souligné l'ex-otage qui a aussi donné des leçons aux enfants des insurgés.

"Un jour deux enfants sont venus me voir et j'ai commencé à leur enseigner. Le nombre d'étudiants a progressivement augmenté et à la fin j'enseignais l'anglais et les mathématiques à 32 enfants de talibans", a-t-il raconté.

Selon une source sécuritaire pakistanaise, M. Khan a été libéré au Waziristan du Nord, zone tribale frontalière de l'Afghanistan qui sert de sanctuaire à une myriade de groupes jihadistes de la région.

Après des années de tergiversation, l'armée pakistanaise avait lancé, à la mi-juin, une opération contre ces bastions talibans au Waziristan.

str-shk/sjd/gl/fw

PLUS:hp