NOUVELLES

Pakistan: deux journalistes tués au Baloutchistan

29/08/2014 03:58 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a dénoncé vendredi l'assassinat de deux journalistes dans la province pakistanaise instable du Baloutchistan (sud-ouest), une des régions les plus dangereuses au monde pour les reporters.

Des inconnus ont pénétré jeudi dans les bureaux d'une agence de presse locale à Quetta, capitale du Baloutchistan, et ouvert le feu sur deux journalistes et un comptable, selon les autorités locales.

Le chef de l'antenne locale de l'agence Online international news, Irshad Mastoi, qui travaillait aussi pour la chaîne privée ARY, le journaliste Ghulam Rasool Khattak et le comptable Muhammad Younis ont été tués dans cette nouvelle attaque contre les médias d'information au Baloutchistan.

"Cette attaque éhontée témoigne des dangers auxquels font face les journalistes du Baloutchistan qui sont sous menaces constantes", a déclaré dans un communiqué Robert Mahoney, le directeur adjoint du CPJ, un organisme de défense des journalistes établi aux Etats-Unis.

Selon Reporters sans frontières (RSF), le Pakistan reste l'un des pays les plus dangereux pour les journalistes.

Sept reporters y ont été tués dans l'exercice de leur fonction en 2013, faisant du Pakistan l'un des pays les plus meurtriers pour les journalistes derrière la Syrie (10), l'Irak (10) et les Philippines (8).

Quatre de ces sept reporters tués travaillaient au Baloutchistan, province la moins peuplée du pays et qui est le théâtre d'attentats islamistes, de violences interconfessionnelles et d'affrontements entre l'armée et des rebelles sécessionnistes.

mak-gl/ml

PLUS:hp