NOUVELLES

Mercedes punit Rosberg pour l'incident avec son coéquipier Hamilton à Spa

29/08/2014 09:53 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

BRACKLEY, Royaume-Uni - Nico Rosberg a été sanctionné par Mercedes, vendredi, après avoir reconnu sa responsabilité pour la collision avec son coéquipier Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Belgique, en fin de semaine dernière.

La tension entre les deux pilotes a atteint son paroxysme, dimanche, quand Hamilton a accusé Rosberg d'avoir délibérément foncé sur lui au deuxième tour de la course à Spa.

L'accident a effectivement mis fin aux espoirs de victoire de Hamilton parce qu'il a dû éventuellement abandonner et Rosberg a finalement pris le deuxième rang afin d'augmenter son avance à 29 points face à son coéquipier.

Les deux pilotes avaient été convoqués à une réunion aux quartiers généraux de l'équipe à Brackley, en Angleterre, vendredi, en compagnie du directeur technique Toto Wolff et du chef technique Paddy Lowe.

Mercedes a plus tard fait savoir que Rosberg avait admis «sa responsabilité pour le contact» et qu'il a présenté des excuses «pour l'erreur de jugement qu'il a commise».

On a annoncé dans un communiqué que des mesures disciplinaires appropriées ont été prises, sans entrer dans les détails.

«Lewis et Nico saisissent bien et sont d'accord avec la règle numéro un de l'équipe: il ne doit pas y avoir de contact entre les deux véhicules sur la piste, a-t-on écrit. Nous avons établi clairement qu'un autre incident semblable ne sera pas toléré. Mais Lewis et Nico sont nos pilotes et nous avons foi en eux.»

Lutte propre

Rosberg trône au sommet du classement des pilotes avec 220 points. Hamilton est deuxième avec 191. Il reste sept courses à faire, avec le double des points à l'enjeu pour le dernier Grand Prix, celui d'Abu Dhabi.

«Ils demeurent libres de compétitionner pour le championnat de la Formule Un en 2014», a ajouté Mercedes.

«Les amateurs veulent assister à une lutte propre jusqu'à la fin de la saison et c'est ce que nous voulons leur procurer, a commenté Hamilton sur son site Internet. Ce sera une dure fin de saison, mais des titres ont déjà été gagnés par des pilotes qui se sont retrouvés plus loin que moi encore au classement.»

Jadis de bons amis quand ils s'adonnaient au karting, Hamilton et Rosberg ne font réellement pas bon ménage cette année.

Au Grand Prix de Hongrie, le mois dernier, Hamilton a refusé d'obtempérer à l'ordre de l'équipe de laisser passer Rosberg.

Au Grand Prix de Monaco, en mai, Hamilton a été mécontent de voir Rosberg être victime d'un accident vers la fin d'une séance qualificative, ce qui l'a privé d'obtenir la position de tête en vue de la course.

«Nico et moi reconnaissons que nous avons tous les deux fait des erreurs et j'estime que ce serait injuste de blâmer davantage l'un ou l'autre, a avancé Hamilton. Le plus important, c'est combien nous sortirons grandis de ces situations. Nous gagnons ou nous perdons en équipe. Nous en sortirons plus forts.

«En cette période difficile pour nous et malgré tous nos différends, Nico et moi pouvons bâtir sur la profonde amitié qui nous unit.»

Rosberg a également émis un communiqué dans lequel il se dit «désolé pour les amateurs qui ont été privés en Belgique de la lutte que nous nous livrons pour la tête».

«Je souhaite que nous concluions la saison en ayant comme souci de se livrer une bonne bagarre honnête, tant en compétition qu'à l'extérieur, jusqu'au dernier tour de piste», a conclu Rosberg.

PLUS:pc