NOUVELLES

Menés par Jonathan Crompton, les Alouettes mettent fin à leur série noire

29/08/2014 10:36 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Ça n'a pas été très joli, mais les Alouettes de Montréal en ont fait assez pour vaincre le Rouge et Noir d'Ottawa 20-10 et mettre fin à leur séquence de six revers, dont trois à domicile, pour quitter le dernier rang dans l'Est devant la plus petite foule de la saison au stade Percival-Molson, 19 440 spectateurs.

«Nous avons gagné, alors je n'ai pas à répondre à des questions sur une défaite et j'en suis tout sourire, a lancé l'entraîneur-chef, Tom Higgins, aux journalistes venus recueillir ses propos. J'aurais aimé qu'on remporte la bataille des revirements (qui s'est soldée 2-2), ça nous aurait permis de respirer davantage.

«Ce que j'ai bien aimé ce soir, c'est que nous avons fait progresser le ballon. La léthargie est terminée, maintenant souhaitons que les victoires viendront de façon plus régulière.»

Si les Alouettes (2-7) ont manqué d'opportunisme à l'attaque, leur défense a été en mesure de stopper celle du Rouge et Noir (1-8) pour réparer les deux revirements qu'elle a commis. En fait, mise à part sur la toute première séquence offensive du match, où les visiteurs ont inscrit un placement, ils ont été blanchis jusqu'à la neuvième minute du quatrième quart, alors que Wallace Miles a inscrit le premier touché à l'attaque en trois matchs du Rouge et Noir, sur une passe de 27 verges.

À son premier départ, Jonathan Crompton a bien fait, suffisamment pour en mériter un deuxième. Il a complété 15 de ses 25 passes pour 245 verges de gains. Il a entre autres réussi un gros jeu au quatrième quart, alors que le Rouge et Noir venait de se rapprocher à trois points, en rejoignant Duron Carter sur 48 verges.

«La défense nous a sortis d'impasse tout au long du match, c'était à notre tour de l'appuyer», a simplement expliqué Crompton, qui a refusé de s'attribuer quelque crédit que ce soit.

Après que les Alouettes eurent franchi 15 verges de plus en raison d'une pénalité pour avoir rudoyé le quart, James Rodgers a fait une superbe course de 17 verges, brisant deux plaqués pour marquer le deuxième touché des Alouettes et leur redonner une priorité de 10 points.

«Il apporte une autre dimension à notre attaque, en plus d'être efficace en retours de bottés», a noté Higgins au sujet de Rodgers.

L'attaque au sol des Alouettes a donné le ton à ce match et a permis à Crompton d'établir le jeu aérien. Pas moins de 183 verges ont été amassées par la course, dont 100 en 17 courses par Brandon Whitaker, qui atteint ce plateau pour la première fois cette saison

S.J. Green avait marqué le premier touché des locaux au premier quart, sur une passe d'une verge de Tanner Marsh. Sean Whyte a complété la marque avec un placement de 22 verges et trois simples.

Manque d'opportunisme

Les Alouettes auraient pu mettre le match hors de portée du Rouge et Noir dès la première demie, mais ils ont manqué d'opportunisme, si bien qu'ils n'ont regagné leur vestiaire qu'avec une avance de 8-3.

Ce sont deux revirements, commis profondément en zone adverse, qui les auront privés de précieux points.

Alors qu'il était campé à la ligne de 30 du Rouge et Noir, Crompton a d'abord effectué un mauvais lancer à l'endroit de Brandon Whitaker qui s'est plutôt retrouvé dans les mains de Travis Brown.

Henry Burris et les visiteurs n'ont toutefois pas pu en profiter et dès la séquence suivante, Crompton a ramené le ballon à la porte des buts adverses. En tentant de sauter par-dessus la ligne de mêlée, Whitaker a cette fois échappé le ballon et Jerrell Gavins l'a récupéré, permettant au Rouge et Noir de demeurer dans le match.

Pourtant, ces derniers ont donné toutes les chances du monde aux Alouettes de se sauver avec le match dans cette première demie, écopant de pas moins de 12 pénalités pour 80 verges de pertes. Mais les locaux ont décidé d'y aller à la dure.

PLUS:pc