NOUVELLES

L'Impact mettra l'accent sur la défense en vue du match contre le Crew

29/08/2014 04:34 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La défense a été un thème récurrent dans l'entourage de l'Impact de Montréal, cette semaine, et c'est pas mal à propos étant donné que le Crew de Columbus sera l'adversaire au stade Saputo, samedi.

La formation de l'Ohio a marqué neuf buts à ses trois plus récents matchs au cours de sa récente séquence de trois rencontres à domicile, ce qui lui a donné deux victoires et un revers. Elle affronte maintenant un club montréalais qui a accordé 45 buts cette année, le pire total dans la MLS à égalité avec le Dynamo de Houston.

Contre l'équipe de quatrième place qu'est le Crew, la troupe de Frank Klopas cherchera à améliorer l'ensemble de son jeu en défense, pas juste celui du quatuor défensif mené par le vétéran Matteo Ferrari.

Le onze montréalais avait de quoi être optimiste après sa victoire de 1-0 à domicile contre le Fire de Chicago, ce qui avait mis fin à une série de sept défaites, et son gain de 3-2 au Salvador en Ligue des Champions de la CONCACAF. Un revers de 4-2 à New York, samedi dernier, a toutefois incité Klopas à mettre de nouveau l'accent sur la défense cette semaine à l'entraînement.

«Il faut continuer à travailler quand nous n'avons pas le ballon, a noté Klopas, dont les joueurs ont laissé des espaces énormes aux joueurs offensifs des Red Bulls. Plus nous sommes compacts en défense, plus ce sera difficile pour l'adversaire.»

La fatigue au cours de ce troisième match en huit jours a été un facteur dans la défaite, mais il faut dire que les carences en défense ont hanté l'Impact depuis le début de la saison.

Klopas a indiqué qu'au moment où il a été nommé entraîneur-chef, l'hiver dernier, l'objectif était d'accorder 10 buts de moins que les 49 alloués en 2013. Cet objectif ne sera pas atteint, alors qu'il reste 10 rencontres à disputer en saison régulière.

Et voilà que les joueurs montréalais affronteront Columbus, une équipe qui mise sur Federico Higuain, auteur de neuf buts et cerveau d'une attaque auquelle participent plusieurs éléments, dont Ethan Finlay (six buts) et Justin Meram (cinq). Il faudra aussi composer avec l'attaquant de six pieds et sept pouces Adam Bedell.

«Des joueurs comme Henry et Higuain, tu ne peux pas les arrêter, tu peux juste essayer de les contenir, a souligné Patrice Bernier. Il faut être conscient de l'endroit où ils sont sur le terrain et ne pas les laisser te faire mal.»

L'Impact a une fiche à vie de 1-5-1 contre le Crew, ayant notamment subi une défaite de 2-1 à Columbus au mois de juillet. Sa fiche est de 1-1-1 à Montréal.

Bien que le club montréalais n'ait marqué que 25 filets en 24 rencontres, le deuxième plus bas total dans la ligue après les 21 buts de Chivas USA, les joueurs de l'Impact estiment qu'ils ont plus de munitions à l'attaque depuis l'arrivée du milieu argentin Ignacio Piatti avec l'équipe.

«Nous avons plus d'options à l'attaque, avec plus de joueurs qui peuvent être dangereux autour du filet adverse, a noté Marco Di Vaio. Le plus dur qu'il reste à faire, c'est de contrôler les matchs.

«Si nous pouvons empêcher l'adversaire de marquer, nous savons que nous pourrons faire la différence parce que nous sommes maintenant en mesure de trouver le fond du filet.»

Klopas devrait avoir davantage d'options en défense, alors que Heath Pearce et Eric Miller pourraient être de retour de blessures. L'équipe a par ailleurs embauché le défenseur central nigérian Gege Soriola, cette semaine.

Le Crew a perdu un joueur de premier plan, la semaine dernière, quand l'international costaricain Giancarlo Gonzalez, un défenseur, a été vendu à Palerme en Serie A italienne.

PLUS:pc