NOUVELLES

Crise ukrainienne: le rouble tombe à son plus bas niveau historique face au dollar

29/08/2014 04:17 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Le rouble est tombé vendredi à un niveau jamais vu face au dollar, les investisseurs s'inquiétant d'un possible renforcement des sanctions occidentales contre Moscou liées à la crise ukrainienne.

Le dollar est monté jusqu'à 37,0260 roubles, dépassant son record atteint en mars au moment du rattachement de la Crimée à la Russie.

Vers 08H00 GMT, la monnaie russe se reprenait légèrement et valait 36,91 roubles pour un dollar contre 36,75 roubles la veille.

Elle baissait également face à la monnaie unique européenne à 48,61 roubles pour un euro contre 48,43 roubles la veille, mais restait au-dessus de ses records de faiblesse de mars.

La baisse de la devise russe "pourrait continuer si la situation géopolitique reste instable", ont estimé les analystes de VTB Capital.

Les indices de la Bourse de Moscou, qui avaient chuté jeudi, s'orientaient encore à la baisse vendredi matin. L'indice Micex (libellé en roubles) perdait 0,02% et le RTS (en dollars) 0,27%.

"Les mauvaises nouvelles en provenance d'Ukraine causent une nouvelle fois une tendance négative sur le marché", ont constaté les analystes d'Alfa Bank. "Malgré l'appel du président Vladimir Poutine aux rebelles pour qu'ils ouvrent des couloirs humanitaires, les marchés restent volatils".

Les Occidentaux, dont le président américain Barack Obama, ont menacé jeudi de sanctionner à nouveau Moscou face à la présence selon eux de troupes russes dans l'est de l'Ukraine, en proie à des violents combats.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE, qui se retrouvent vendredi pour une rencontre prévue de longue date à Milan (Italie), pourraient discuter de l'éventualité de nouvelles sanctions, même si celles infligées à Moscou jusqu'ici n'ont pas réussi à atténuer les tensions.

Visée par des sanctions économiques sans précédent, la Russie, dont l'économie avait déjà fortement ralenti avant la crise ukrainienne, se trouve actuellement au bord de la récession.

gmo/all/pt

PLUS:hp