NOUVELLES

Santé cardiaque: les soins sont aussi importants que la prévention

28/08/2014 12:35 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Quand vient le temps de lutter contre la maladie cardiaque, les soins de santé disponibles sont tout aussi — et possiblement même plus — importants que le contrôle des facteurs de risque, ont découvert des chercheurs canadiens.

L'étude menée par l'université McMaster constate que les pays les moins bien nantis, dont les populations ont le moins de facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires, témoignent néanmoins des taux les plus élevés d'incidents et de décès cardiovasculaires.

En revanche, on retrouve dans les pays riches des taux plus faibles, même si les populations ont les facteurs de risque les plus importants.

Chaque année, 80 pour cent des décès attribuables à des problèmes cardiovasculaires surviennent dans des pays à revenus faibles ou moyens, a dit le docteur Salim Yusuf. La différence, dit-il, tient à la qualité des soins médicaux qui sont disponibles.

Les soins de santé, poursuit le docteur Yusuf, sont tout aussi importants, sinon plus importants, que le contrôle des facteurs de risque pour éviter la maladie cardiovasculaire.

Il conclut que les pays riches devraient poursuivre leur lutte contre les facteurs de risque, tandis que les pays plus pauvres devraient tenter de rehausser la qualité de leurs soins de santé.

Les participants provenaient de pays pauvres comme l'Inde et le Zimbabwe; de pays à revenus moyens comme la Pologne et l'Afrique du Sud; et de pays riches comme le Canada et la Suède.

Les conclusions de cette étude, qui a porté sur 156 000 sujets dans 17 pays, sont publiées dans le prestigieux New England Journal of Medicine.

PLUS:pc