NOUVELLES

CiCi Bellis ne peut répéter l'exploit, plie bagage au 2e tour à New York

28/08/2014 01:27 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - CiCi Bellis, la première adolescente de 15 ans à gagner un match aux Internationaux des États-Unis depuis 1996, n'a pu récolter une autre victoire. Elle s'est inclinée au deuxième tour jeudi.

Bellis, une Californienne qui est classée 1208e au monde et qui dispute son premier tournoi sur le circuit de la WTA, a gagné sept jeux de suite à un certain moment avant de finalement baisser pavillon 6-3, 0-6, 6-2 contre la Kazakhe Zarina Diyas.

«Cette expérience a été incroyable, a lancé Bellis. C'était complètement fou. Ç'a été, d'une certaine façon, les meilleurs jours de ma vie.»

Diyas est âgée de 20 ans, mais elle avait l'air très expérimentée par rapport à sa rivale. Il s'agissait de son 10e match dans un tournoi du Grand Chelem, incluant un parcours qui s'est arrêté au quatrième tour à Wimbledon.

Bellis avait obtenu une invitation de l'USTA pour le tableau principal après avoir remporté le Championnat américain de tennis des moins de 18 ans. Elle fut la plus jeune joueuse à accocomplir l'exploit depuis Lindsay Davenport, à 15 ans, en 1991.

Qu'a-t-elle retenu des 48 dernières heures à Flushing Meadows?

«Les gens qui disaient que j'étais l'avenir du tennis américain, a dit Bellis candidement. Ce que je veux dire, c'est que c'est ce que j'ai toujours voulu être, depuis que je suis une gamine.»

Au même moment au stade Arthur Ashe, Andy Murray a évité les crampes et facilement accédé au troisième tour en l'emportant 6-3, 6-3, 6-4 contre Matthias Bachinger.

La huitième tête de série, qui a combattu des crampes à un jarret, une épaule et un bras au cours d'un marathon de quatre sets lundi contre Robin Haas, n'a pas vécu le même enfer à l'occasion d'une soirée où le thermomètre indiquait 23 degrés Celsius.

Murray, le champion du tournoi en 2012, n'a pas atteint la finale d'un tournoi du Grand Chelem depuis Wimbledon en 2013. Il affrontera au prochain tour le Russe Andrey Kuznetsov.

Ivanovic plie bagage

Plus tôt jeudi, Ana Ivanovic, qui connaissait ses meilleurs moments depuis sa victoire aux Internationaux de France en 2008, s'est inclinée face à Karolina Pliskova 7-5, 6-4.

Ivanovic, huitième tête de série, avait remporté 47 matchs avant de se présenter à Flushing Meadows, un sommet sur le circuit féminin cette année. Mais elle n'a jamais pu trouver son rythme contre Pliskova, une puissante Tchèque classée 42e au monde.

«J'ai toujours connu de bonnes performances avant les tournois majeurs. J'ai disputé beaucoup de matchs et j'en ai gagné plusieurs, a-t-elle rappelé. Mais, pour une raison que j'ignore, je ne performe jamais très bien dans les tournois majeurs.»

La Serbe n'a pas été constante au service et elle a commis 29 fautes directes, incluant sept doubles fautes.

Ivanovic est la deuxième tête d'affiche qui plie bagage du côté féminin, après la quatrième tête de série Agnieszka Radwanska, qui a perdu contre Peng Shuai au deuxième tour mercredi. Aucun homme au sein du groupe des 10 premières têtes de série n'a encore subi l'élimination.

Azarenka retrouve sa confiance

Victoria Azarenka (no 16), finaliste aux Internationaux des États-Unis au cours des deux dernières années, a défait l'Américaine Christina McHale (44e au monde) 6-3, 6-2.

D'autre part, les favoris masculin et féminin Novak Djokovic et Serena Williams l'ont emporté en sets consécutifs. La dernière tombeuse de Serena Williams à Flushing Meadows, Samantha Stosur, n'a pas eu autant de chance que l'Américaine et s'est inclinée 3-6, 6-3, 7-6 (8) devant l'Estonienne Kaia Kanepi. Stosur avait remporté les Internationaux des États-Unis en 2011.

«On entend toujours parler de celles qui gagnent et de celles qui perdent. On entend parler des surprises. Mais personnellement, et surtout ces derniers temps, je dois me concentrer sur mes matchs de premier, deuxième et troisième tours. Je ne peux me permettre de faire de la projection», a dit Williams.

«J'ai déjà fait partie des victimes, donc... je ne peux pas faire ça, a-t-elle ajouté à propos des têtes de série éliminées. En ce moment, j'essaie simplement de demeurer en vie.»

Parmi les autres joueurs qui ont facilement atteint le prochain tour se trouvent Jo-Willfried Tsonga (no 9), Kei Nishikori (no 10) et John Isner (no 13), qui aura de nouveau rendez-vous avec Philipp Kohlschreiber (no 22), l'homme qui l'a éliminé au troisième tour lors des deux dernières années.

La championne de Wimbledon, Petra Kvitova, a triomphé en deux sets, tout comme la 11e tête de série Flavia Pennetta.

Djokovic a dansé devant les spectateurs, effectuant quelques pas de salsa au son de la chanson 'Fancy' d'Iggy Azalea, à la suite de sa victoire de 6-1, 6-3, 6-0 contre le Français Paul-Henri Mathieu.

Djokovic croisera le fer au prochain tour avec l'Américain Sam Querrey, qui a défait l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez en trois sets.

Parmi les autres résultats notoires jeudi se trouve la victoire de 7-6 (2), 4-6, 6-4, 6-2 du Dominicain Victor Estrella Burgos contre le Croate Borna Coric. Estrella Burgos, qui participe aux Internationaux des États-Unis pour la première fois de sa carrière à 34 ans, a éliminé un joueur deux fois plus jeune que lui. Il croisera le fer au prochain tour avec le Canadien Milos Raonic.

PLUS:pc