NOUVELLES

Platini ne se présentera pas à la présidence de la Fifa

28/08/2014 05:19 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Michel Platini, président de l'UEFA, a annoncé jeudi qu'il ne se présenterait pas à la l'élection à la présidence de la Fifa.

"C'est le choix du coeur, de la passion, je me représente à un nouveau mandat à l'UEFA, je ne me présente pas à la Fifa, ce n'est pas un choix par défaut", a indiqué l'ancien capitaine de l'équipe de France , 59 ans, devant la presse internationale à Monaco.

Au sujet de la présidence de la Fifa, Platini a ajouté: "Ce n'est pas le moment, ce n'est pas mon heure, pas encore. J'ai réfléchi longtemps, mais je n'ai pas réussi à me convaincre."

"Joseph Blatter (président de la Fifa) n'est pas officiellement candidat, mais je pense qu'il va être candidat à sa succession", a poursuivi l'ancien meneur de jeu de la Juventus et des Bleus. "Je l'ai aidé en 1998, en 2002, en 2007, en 2011 il m'a demandé de l'aider. Je pense qu'il va y aller en 2015, mais je ne le soutiendrai pas. Je lui ai dit dans les yeux, car je pense que la Fifa a besoin d'un souffle nouveau".

"Mon choix n'a pas été fait en fonction de qui est en face, a souligné Platini. En 2007 je me suis présenté contre le candidat en place à l'UEFA (Lennart Johansson) et j'ai gagné, alors on ne peut pas m'accuser d'avoir peur de Blatter."

"Mon débat c'était UEFA ou Fifa. J'ai quand même de l'estime pour Blatter, mais il devrait laisser sa place", a-t-il insisté.

L'élection présidentielle de la Fifa aura lieu au congrès électif de la fédération internationale le 29 mai 2015 à Zurich. Jérôme Champagne, 56 ans, ex-vice secrétaire général de la Fifa est le premier candidat déclaré, tandis que Joseph Blatter, 78 ans, président de la Fifa en exercice depuis 1998, ne cache plus ses envies de cinquième mandat.

Champagne, ancien diplomate français, n'a quasiment aucune chance d'être élu et reconnaissait même qu'il n'était pas sûr de maintenir sa candidature si Blatter se présentait officiellement.

Blatter n'a pas officiellement fait acte de candidature mais, au Congrès de la Fifa à Sao Paulo début juin, le Suisse a clairement fait comprendre que c'était bien son intention en expliquant aux délégués de son instance être "prêt à les accompagner dans le futur".

"Je me sens bien, mon mandat va se terminer le 29 mai 2015, mais ma mission n'est pas finie, je vous le dis", avait ajouté le patron du foot mondial.

Platini avait pris la tête de l'UEFA en 2007, au terme d'un scrutin serré, avant d'être triomphalement réélu par acclamation en 2011.

pgr/mam

PLUS:hp