NOUVELLES

N.-B.: Alward croit que Trudeau a du retard en ce qui a trait aux gaz de schiste

28/08/2014 01:39 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

CHARLOTTETOWN - Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, David Alward, attaque Justin Trudeau au sujet du développement des gaz de schiste, jugeant que la position du chef libéral fédéral est désuète.

M. Alward croit que M. Trudeau a 50 ans de retard lorsqu'il avance que davantage d'études sont nécessaires avant de permettre l'expansion de l'industrie des gaz de schiste.

Ces commentaires du chef progressiste-conservateur provincial, qui était en visite à l'Île-du-Prince-Édouard jeudi, sont survenus quelques jours après que M. Trudeau eut abordé le sujet du développement des gaz de schiste, un enjeu controversé de la campagne électorale au Nouveau-Brunswick.

M. Alward favorise le développement de cette industrie afin d'améliorer la situation économique de la province, tandis que son rival libéral se montre beaucoup plus prudent.

Justin Trudeau a fait campagne au côté du chef libéral Brian Gallant le week-end dernier.

M. Gallant a par ailleurs affirmé, jeudi, qu'un gouvernement libéral mettrait sur pied un fonds d'emploi pour les jeunes, dans l'espoir de limiter l'exode de la jeunesse vers l'ouest du pays.

Le chef libéral promet que le fonds offrira des stages de six mois incluant du travail et de la formation pour les jeunes sans emploi âgés de 18 à 29 ans.

Le programme s'inspire d'un fonds semblable en Ontario et promet d'offrir aux jeunes les compétences nécessaires pour trouver un emploi à temps plein dans la province.

M. Gallant a indiqué qu'un gouvernement libéral financerait 1500 stages par année au coût de 7800 $ chacun.

Le chef néo-démocrate provincial, Dominic Cardy, a quant à lui présenté, jeudi, plusieurs mesures pour stimuler le développement économique.

Il a notamment promis d'introduire des crédits d'impôt pour récompenser les entreprises qui créent des emplois et élargissent leurs opérations.

Le chef du Parti vert provincial, David Coon, a de son côté affirmé qu'il présenterait un projet de loi pour favoriser une plus grande consommation de la nourriture produite localement.

Les élections provinciales auront lieu le 22 septembre au Nouveau-Brunswick.

PLUS:pc