NOUVELLES

Mondiaux-2014 - L'or de la revanche

28/08/2014 11:52 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

La Française Clarisse Agbegnenou (-63 kg) et le Géorgien Avtandil (BIEN Avtandil) Tchrikishvili (-81 kg) ont enfin eu l'or qui leur avait échappé l'année dernière, lors des Championnats du monde de judo, jeudi à Tcheliabinsk.

Le Japon n'a pas été titre lors de cette quatrième journée et s'est contenté d'un petit bronze mais la nation reste en tête au classement avec 4 médailles d'or.

Les lauriers ont été coiffés par deux athlètes qui ont eu leur revanche, voire même une vengeance pour Agbegnenou.

La Française avait été battue en finale des Mondiaux-2013 à Rio sur une erreur qui avait permis à l'Israélienne Yarden Gerbi de saisir une opportunité pour s'imposer sur un étranglement.

Agbegnenou avait bien eu mal à digérer d'autant qu'elle était favorite et que Gerbi n'est autre que l'une de ses meilleures amies.

En Russie, pas question de ne pas devenir championne du monde, comme la Française d'origine togolaise l'avait clairement énoncé avant de venir.

Après des débuts peu flamboyants, Agbegnenou a profité de la pause pour reprendre les choses en main. Elle a infligé un ippon à sa compatriote Anne-Laure Bellard en demi-finales.

Puis ce fut la finale face à Gerbi.

"Quand j'ai vu que j'allais la prendre en finale, je me suis dit: il faut que tu aies ta vengeance. Il faut que tu fasses mentir tout le monde et dire qu'il y a eu une erreur l'année dernière", a-t-elle raconté.

En mois d'une minute trente, elle a envoyé la copine au tapis.

Agbegnenou, 21 ans, a déjà un palmarès bien étoffé avec deux médailles mondiales dont cet or et deux titres continentaux (2013 et 2014).

Avtandil Tchrikishvili, 23 ans, peut se targuer d'avoir le même palmarès.

Il est arrivé avec le statut de double champion d'Europe en titre, comme Agbegnenou et détient aussi 2 médailles mondiales, dont l'or glané jeudi.

Et tout comme la Française, il s'était incliné en finale de l'édition 2013 face au Français Loïc Pietri, qui a troqué son titre contre du bronze en Russie.

Tchrikishvili était bien décidé à ne pas rater la première marche. Il était arrivé confiant après avoir déjà réglé ses comptes avec Pietri, battu en finale de l'Euro-2014 devant son public en France en avril.

En finale dans le Traktor de Cheliabinsk, il s'est imposé face au Canadien Antoine Valois-Vortier, médaillé de bronze aux jeux Olympiques de Londres en 2012.

sc/dhe

PLUS:hp