NOUVELLES

Le président du Parlement nigérien fuit des allégations de trafic d'enfants

28/08/2014 08:04 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

NIAMEY, Niger - Le président de l'assemblée législative du Niger a fui vers le Burkina Faso voisin après avoir perdu son immunité parlementaire, dans le cadre d'une affaire de trafic d'enfants qui ébranle la classe politique du pays.

Le gouvernement a annoncé, tard mercredi, que Hama Amadou a pris la fuite.

Sa femme (qui occupait le poste de ministre de l'Agriculture) et 16 autres personnes ont déjà été arrêtées en raison de leurs liens présumés avec un réseau qui trafiquait des bébés obtenus au Nigeria voisin.

Amadou semble avoir pris la fuite quelques heures seulement avant que les membres du Parlement nigérien ne lui retirent son immunité. Il devait être rencontré par la justice au cours des prochains jours.

Amadou est un rival politique du président Mahamadou Issoufou, et ses alliés estiment que les arrestations ont une motivation politique.

PLUS:pc