POLITIQUE

La faune, première victime des mesures d'austérité du gouvernement de Philippe Couillard

28/08/2014 05:17 EDT | Actualisé 28/08/2014 05:18 EDT
PeupleLoup/500px
He stand here and seem to be not too curious.

Radio-Canada a appris que des agents de protection de la faune figurent parmi les premiers employés touchés par les mesures d'austérité du gouvernement de Philippe Couillard, destinées à atteindre l'équilibre budgétaire.

Ces agents font partie d'un groupe d'une cinquantaine d'employés du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs qui ont été avisés ce matin de la perte de leur emploi.

Des biologistes et des techniciens de la faune perdent aussi leur travail.

Ces suppressions d'emplois font fulminer le président du Syndicat des agents de protection de la faune.

« Les seuls qui doivent se réjouir de ça, ce sont les braconniers », affirme son président Paul Legault qui perd 17 de ses membres.

« Le gouvernement libéral est complètement irresponsable. Il fait des coupures un peu partout et je pense que nous sommes les premiers à écoper réellement. Je pense que dans les prochaines semaines, ça va être un peu partout dans les ministères. »

— Paul Legault

Paul Legault s'inquiète des impacts négatifs de ces coupes dans les différents bureaux, dont celui de Saint-Jean-sur-Richelieu qui couvre un vaste territoire qui n'est pas épargné par le braconnage.

« C'est un bureau qui était prévu pour une quinzaine d'agents déjà... y'en a à peine cinq aujourd'hui. Pis là on demande à ces gens-là de couvrir un territoire, d'être là 24 heures sur 24 : c'est complètement impossible », explique-t-il.

Il ajoute que le travail d'enquête des agents chargés de traquer les braconniers sera affecté par la coupe de personnel en raison de la surcharge de travail et de la réduction du nombre d'heures supplémentaires.

Le ministère soutient que les postes abolis sont des postes occasionnels. Mais selon Paul Legault, c'est une affirmation discutable, donnant notamment en exemple la région de Valleyfield.

« Depuis deux ans, ces gens faisaient 12 mois. Cette année on vient de les perdre. »

— Paul Legault

Il croit d'ailleurs que ce n'est que le début et appréhende d'autres coupes en 2015-2016.

Paul Legault en a profité au passage pour dénoncer le manque de moyens des agents de la faune pour effectuer leur travail.

« En Gaspésie, les agents n'ont même plus de bateau patrouilleur pour protéger le territoire », s'insurge le président de syndicat.

« C'est ridicule : la Gaspésie est entourée d'eau et ils n'ont même plus de bateau pour patrouiller! »

— Paul Legault

Le syndicat prévoit dénoncer les impacts de la réduction de nombre d'agents de la protection de la faune au courant de la semaine prochaine dans différentes régions du Québec.

11 controverses du gouvernement Couillard