NOUVELLES

JPMorgan collabore avec les autorités au sujet d'une possible cyberattaque

28/08/2014 03:40 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - JPMorgan Chase, la plus grande banque des États-Unis au chapitre des actifs, travaille avec les autorités dans leur enquête sur une possible cyberattaque, a indiqué jeudi une personne familière avec la situation qui a requis l'anonymat, mais la banque n'a pas remarqué d'activité inhabituelle ou frauduleuse jusqu'à maintenant.

Dans son rapport annuel aux actionnaires, le chef de la direction de la banque, Jamie Dimon, avait indiqué que malgré les millions de dollars investis en cybersécurité, JPMorgan s'inquiétait tout de même de la menace d'une attaque. D'ici la fin de cette année, la banque estime qu'elle dépensera environ 250 millions $ annuellement pour la cybersécurité, avec quelque 1000 employés dédié à ce secteur.

Dans un communiqué émis mercredi, le FBI a indiqué qu'il travaillait de concert avec les services secrets pour déterminer l'ampleur de récentes cyberattaques contre «plusieurs institutions financières américaines». L'agence n'a pas nommé les sociétés qui ont été ciblées.

Les clients qui sont témoins d'activités douteuses dans leurs comptes devraient contacter la banque, a affirmé le porte-parole de JPMorgan, Michael Fusco. Il a en outre noté que les clients de JPMorgan étaient protégés contre les pertes attribuables à la fraude.

PLUS:pc