NOUVELLES

Brésil : huit personnes arrêtées, accusées de déforestation en Amazonie

28/08/2014 01:06 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

La police brésilienne a arrêté jeudi huit membres du principal réseau de déforestation en Amazonie, responsables de la destruction de milliers d'hectares dans la plus grande forêt tropicale au monde.

"Jusqu'à maintenant, il y a huit personnes arrêtées. La police continue d'en chercher six autres, considérées comme des fugitifs", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police fédérale de l'Etat de Para, dans l'Amazonie.

Le réseau opérait dans cette région du nord du Brésil, où le coût de ses crimes contre l'environnement est estimé à environ 230 millions de dollars (175 millions d'euros).

"Pour cela on les considère comme les plus importants responsables de la déforestation dans l'Amazonie brésilienne actuellement", a ajouté le porte-parole.

Selon la justice, les terrains déboisés dans l'Etat de Para atteignent les 15.500 hectares et la zone où opérait ce groupe "concentrait près de 10% de toute la déforestation de la région au cours des deux dernières années".

Leur stratégie visait à occuper des terrains publics, provoquer des incendies ou déboiser certaines zones pour ensuite semer ou élever du bétail. Parfois le terrain ainsi conquis était divisé en lots et loué ou vendu.

Ils "devront être poursuivis pour occupation de terrains publics, vol, fraude fiscale, crimes contre l'environnement, falsification de documents, association illicite et blanchiment l'argent", avait précisé mercredi l'Institut brésilien de l'environnement (Ibama).

Les peines encourues peuvent être de plus de 50 ans de prison.

La déforestation dans l'Amazonie brésilienne était tombée en 2012 à son plus bas niveau historique, à 4.571 kilomètres carrés, bien loin du pic enregistré en 2004 (27.000 kilomètres carrés).

Mais la déforestation est repartie en hausse depuis: fin 2013, le gouvernement a annoncé que la déforestation atteignait 5.843 kilomètres carrés entre août 2012 et juillet 2013, en hausse de 28% sur un an.

A cette date, l'Etat de Para, terre de grands producteurs de soja et éleveurs de bovins, était l'un des plus déboisés, avec une déforestation en hausse de 37% sur un an.

On estime généralement la superficie de la forêt amazonienne à environ 5,5 millions de km2.

Puissance agricole et d'élevage, le Brésil est tiraillé entre écologistes et grands agriculteurs, notamment au sujet de la réforme du code forestier qui fixe le pourcentage de forêt que le producteur doit protéger et qui atteint 80% en Amazonie.

nr/lbc/jb/ka

PLUS:hp