BIEN-ÊTRE

Cette femelle panda a simulé une grossesse pour profiter de rations supplémentaires

26/08/2014 12:11 EDT | Actualisé 27/10/2014 05:12 EDT
STR via Getty Images
This picture taken on July 17, 2014 shows giant panda Ai Hin sitting in its enclosure at the Chengdu Giant Panda Breeding Research Centre in Chengdu, in southwest China's Sichuan province. Hopes that tiny panda paws would be seen in the world's first live-broadcast cub delivery were dashed on August 26, 2014 when Chinese experts suggested the 'mother' may have been focusing more on extra bun rations than giving birth. CHINA OUT AFP PHOTO (Photo credit should read STR/AFP/Getty Images)

Une femelle panda qui présentait tous les symptômes d'une gestation était gâtée d'attentions par ses soigneurs chinois: mais l'ursidé aurait en fait simulé sa maternité pour bénéficier d'un traitement de faveur et déguster davantage de bambou, ont révélé des experts.

Ai Hin, âgée de six ans, a expérimenté «une gestation fantôme», a rapporté l'agence Chine nouvelle, citant des experts.

Hébergée au Centre de reproduction de pandas géants de Chengdu, Ai Hin avait présenté de premiers symptômes le mois dernier et devait donner naissance sous l'oeil des caméras, pour la première diffusion en direct d'un tel évènement.

ai hin

Mais les espoirs de ses soigneurs ont été douchés lorsque son comportement et ses «indicateurs physiologiques» sont tous revenus à la normale ces derniers jours, a indiqué Chine nouvelle.

Compte tenu de l'extrême difficulté de l'ursidé à se reproduire en captivité, cette réserve du Sichuan accorde un traitement privilégié aux femelles pandas considérées comme en gestation: elles sont isolées dans des pièces confortables, avec air conditionné et soins permanents.

«Et elles reçoivent des rations supplémentaires de petits pains briochés, de fruits et de bambou. Donc, certains pandas très intelligents utilisent parfois cette situation à leur avantage en vue d'améliorer leur qualité de vie», a expliqué Wu Kongju, un expert de la réserve.

Selon Chine nouvelle, de telles «gestations fantômes» ne sont pas rares chez les espèces menacées, et des femelles pandas ayant déjà pu apprécier un traitement de faveur lorsqu'elles étaient pleines, continuent par la suite de présenter des symptômes similaires.

Ai Hin affichait une perte d'appétit et de mobilité, ainsi qu'une forte hausse de ses sécrétions hormonales, ce qui avait conduit à diagnostiquer une gestation... jusqu'à ce que des examens plus poussés ne révèlent qu'il n'en était rien.

Les pandas vivent à l'état naturel essentiellement dans les montagnes du sud-ouest de la Chine. Environ 1 600 individus en liberté ont été recensés.

Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), dont il est l'animal emblématique, le panda géant est menacé d'extinction en particulier à cause de la réduction de son habitat.

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST :


Les 100 espèces les plus menacées dans le monde


Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.