DIVERTISSEMENT

TVA: une rentrée et des nouveautés sous le signe de la fête (PHOTOS)

26/08/2014 06:50 EDT | Actualisé 26/08/2014 07:03 EDT
FOTOimage

Avec de grands plateaux survoltés menés par Julie Snyder et Stéphane Rousseau, la comédie débridée Complexe G et les bobos physiques et psychologiques de Sophie Lorain dans Au secours de Béatrice, TVA offre à son public une programmation automnale centrée sur le divertissement et marquée par l’arrivée de nouveautés pétillantes de variétés et d’humour.

Dénouez votre cravate, servez-vous un verre de vin, et soyez prêts à faire la fête!

Première curiosité qui attirera assurément l’attention : Sur invitation seulement, avec Stéphane Rousseau. Le jeudi, à 20h, dès le 25 septembre, l’animateur et humoriste vous convie à prendre part au «party le plus jet set de la télé». Rousseau, qui adore recevoir ses potes à la maison pour des soirées arrosées, recréera simplement un rassemblement du genre avec ses copains artistes, dans un loft de la rue Sainte-Catherine décoré pour la circonstance.

Deux équipes de deux personnalités batailleront amicalement dans des compétitions de mimes, de trampolines et autres folies. Les gagnants remporteront un cadeau inestimable : la chance de jouer un tour pendable à un ami du show-business. Philippe Laprise, Guy Jodoin, Louis Morissette, Hélène Bourgeois-Leclerc, Pierre Lebeau, Guillaume Lemay-Thivierge, Réal Bossé, Sonia Vachon et Édith Cochrane se sont déjà prêtés à l’exercice et ont semblé véritablement s’éclater. Regardez-les se servir un shooter et trinquez avec eux car, à Sur invitation seulement, tout est permis.

Rentrée 2014 à TVA

Les jeunes célibataires de Vol 920, nouvelle téléréalité «très réaliste», paraissent aux antipodes de ceux, davantage bronzés, d’Occupation double. 10 garçons et 10 filles partiront en périple autour du monde avec, comme seul bagage, leur sac à dos. Ils visiteront 20 pays en 9 semaines, d’où le titre, Vol 920. Chaque semaine, ils se soumettront à des épreuves leur permettant d’obtenir des billets pour la prochaine destination. Ceux qui échoueront rebrousseront chemin vers le Québec. On laisse présager que les participants évolueront parfois dans des conditions extrêmement difficiles, et ce ne sont pas les rapprochements qui nous fascineront le plus pendant le voyage.

Le capitaine du navire, Yan England, lui-même un globe-trotteur reconnu, les guidera dans cette aventure exaltante, le dimanche, à 20h30, dès le 21 septembre. Deux quotidiennes, le lundi et le mardi, à 19h30, complèteront le tableau pour les mordus.

Julie, deux fois plutôt qu’une

Des images de L’été indien ont circulé pendant toute la belle saison sur les réseaux sociaux, mais on a évidemment très hâte de découvrir ce talk-show animé par le duo Julie Snyder – Michel Drucker. On nous promet des numéros spectaculaires, comme la balade en ski nautique de Julie et Céline Dion, mais aussi un passage «culotté» de Xavier Dolan (attendez de voir), un bain de neige de Corneille et une surprenante collaboration de Mika et Cœur de pirate. Le tout, dans un décor grandiose campé dans le Vieux-Port de Montréal, avec vue imprenable sur la ville. La première des quatre rendez-vous, le dimanche 7 septembre, sera d’une durée de deux heures ; les trois suivantes s’étendront sur 90 minutes. L’émission sera ensuite retransmise partout sur le globe via TV5 Monde. Diffusé en France cet été, L’été indien s’y est hissé dans le palmarès des cinq titres les plus regardé et a suscité l’intérêt sur Twitter.

Une fois L’été indien terminé, Julie Snyder reprendra les rênes du Banquier, toujours le dimanche, à 19h, dès le 5 octobre. Le vrai PK Subban s’est improvisé coanimateur pour la première édition de l’année, consacrée aux joueurs de la Ligue nationale de hockey. «Enfin un PK qui écoute!», a badiné Julie en conférence de presse, lundi, un clin d’œil à son conjoint, Pierre Karl Péladeau. Le Banquier aura aussi ses spéciaux La voix (fauteuils rouges pivotants inclus) et Gala Artis, et on soulignera même le 60e anniversaire du Débarquement de Normandie avec un participant de 93 ans, ce qui donnera lieu à un «Banquier historique», a juré Julie Snyder.

Les filles font la loi

Au rayon des fictions, on ne risque pas de s’ennuyer avec le quatuor sans filtre de Complexe G, qui sévira avec son ton joyeusement incorrect le mercredi, à 21h, à compter du 17 septembre. On y rencontrera quatre filles aux caractères très, très extrêmes dans un bureau en apparence tout ce qu’il y a de plus banal ; or, comptez sur nos héroïnes pour aciduler le café et faire virevolter les feuilles de la photocopieuse. Édith Cochrane incarne Karine, la patronne tyrannique, rigide, intransigeante et raciste, qui tend le pied pour enfarger ses employés ; Pascale Bussières se glisse dans la peau de Sarah, une nymphomane qui s’émoustille à la vue des hommes et n’hésite pas à lécher un combiné de téléphone pour capter le regard de l’un d’eux ; Sonia Vachon est Nathalie, la bonne maman au grand cœur dont la patience s’effrite parfois, et qui tire son lait au travail, et Anne Casabonne personnifie Hélène, la rejetée du groupe, celle qu’on a probablement embauchée grâce à des subventions et qui étouffera tout le monde dans un ascenseur, extincteur à la main. Et c’est sans oublier les deux réceptionnistes froides et baveuses, Mégan et Méghan (Mylène St-Sauveur et Catherine Paquin-Béchard). Complexe G est l’adaptation québécoise du format néerlandais Toren C et de son dérivé français WorkinGirls, et se déploiera sous forme de courts sketchs portés par un fil conducteur du début à la fin de l’épisode.

L’atmosphère s’annonce davantage douce et un peu plus sérieuse dans Au secours de Béatrice, qui ramène Sophie Lorain devant la caméra dans un rôle principal, le mercredi, à 20h, dès le 10 septembre. Béatrice, brillante urgentologue, doit se résoudre à entreprendre une thérapie pour mieux comprendre des maux physiques qui la terrassent soudainement. Les extraits présentés aux journalistes lundi montraient une Béatrice forte au boulot, mais perdue devant son psychologue (Gabriel Arcand), ainsi que plusieurs scènes d’hôpital. On sent qu’on naviguera en eaux troubles, dans une atmosphère jamais trop lourde. Au secours de Béatrice est inspirée du roman Les mardis de Béatrice, de Francine Tougas, et Sophie Lorain en est aussi la productrice et la script-éditrice.

La fin pour Toute la vérité

En quatre saisons, les procureurs de Toute la vérité auront traité 75 causes différentes. Ils livreront leurs ultimes plaidoyers d’ici Noël, le lundi, à 21h, alors que l’œuvre signée Annie Piérard et Bernard Dansereau se conclura définitivement. Le tandem d’auteurs aurait déjà d’autres projets en chantier avec TVA ; voilà un dossier à suivre. À Yamaska, le lundi, à 20h, on mélangera le vrai et le faux, alors qu’Étienne (Patrick Labbé) organisera une marche contre le suicide, qui se tiendra réellement le 28 septembre, à Granby. Le public est invité à se joindre au mouvement, qui sera filmé et dont les images aboutiront dans l’épisode de Yamaska du lendemain. Du côté d’O’, le mardi, à 21h, on a développé une application qui permettra aux fanatiques de recevoir des messages-textes du clan O’Hara. À Un sur 2, le mercredi, à 21h, Luce (Céline Bonnier) tentera de refaire sa vie.

TVA a récupéré Vertige, minisérie de six heures mettant en vedette Fanny Mallette, diffusée à Séries+ en 2012, et l’a insérée dans la plage du jeudi, à 21h. Soyez au poste le 30 octobre pour faire connaissance avec cette jeune femme qui se réveille d’un long coma et qu’on soupçonne d’avoir tenté de se suicider ; pourtant, sa meilleure amie ne croit pas du tout à cette thèse évidente. Contre Unité 9, le mardi à 20h, TVA a choisi de plaquer Le dôme, version française du méga-carton américain Under The Dome, inspiré du best-seller de Stephen King, déposé sur illico Club à volonté l’an dernier. La Québécoise Rachelle Lefevre y tient un rôle principal.

Jeux complexifiés et info racontée

Fort Boyard opposera désormais deux équipes à chaque semaine. Gino Chouinard, Mario Tessier, Annie Brocoli, Alex Perron et Adib Alkhalidey sont quelques-uns des courageux qui ont affronté les épreuves mythiques du jeu ; on les encouragera le jeudi, à 19h, dès le 25 septembre. On note des changements aussi à Faites-moi confiance, où quatre joueurs se mesureront maintenant dans chacune des cinq catégories. Ceux qui ne seront pas en action commenteront les faits et gestes de leurs coéquipiers. Lundi, 19h, dès le 8 septembre.

C’est dans la première semaine de septembre que Sophie Thibault et ses collaborateurs Michel Girard, Sophie Durocher, Mario Langlois et François Bugingo proposeront leur TVA 22 heures réinventé, davantage raconté que lu. Autour d’une table, les analystes commenteront l’actualité et se lanceront la balle pour un bulletin de nouvelles plus dynamique que dans le passé. Divers intervenants s’ajouteront au gré de l’actualité.

À l’hiver…

Au début 2015, avec la neige reviendront Les beaux malaises de Martin Matte, qui nous mettra d’abord en appétit avec un épisode spécial, Les beaux Noëls, le 31 décembre, et se termineront les péripéties du National dans Lance et compte : la finale.

Les aspirants chanteurs se feront aussi valoir dans la troisième mouture de La Voix, où on introduira un nouveau coach, Pierre Lapointe, en remplacement de Louis-Jean Cormier. En 2014, 2,6 millions de téléspectateurs se sont délecté de La voix, plaçant ainsi le Québec au sommet, en termes de popularité, de tous les pays qui ont acquis le concept.

Par contre, aucune trace des Jeunes loups II et de Boomerang, nouvelle comédie imaginée et jouée par Catherine-Anne Toupin, et réunissant Antoine Bertrand, Marie-Thérèse Fortin et Marc Messier au générique, dans la grille-horaire de janvier de TVA. Il faudra attendre plus tard pour savoir ce qu’il advient de ces deux productions.