NOUVELLES

Israël lance un avertissement aux civils de Gaza

24/08/2014 09:07 EDT | Actualisé 24/08/2014 09:07 EDT
MOHAMMED ABED via Getty Images
Palestinian fire fighters extinguish a vehicle targeted in an Israeli air strike in Gaza City on August 24, 2014. Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu said that his Gaza offensive would continue as long as necessary, a day after an Egyptian call for a ceasefire and new truce talks. AFP PHOTO/ MOHAMMED ABED (Photo credit should read MOHAMMED ABED/AFP/Getty Images)

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou demande aux résidents de la bande de Gaza d'évacuer tout site d'où le Hamas tire des roquettes, pendant que l'armée poursuit ses frappes aériennes.

« J'appelle les habitants de Gaza à quitter immédiatement tout site utilisé par le Hamas pour mener ses activités terroristes. Chacun de ces lieux est une cible pour nous », a déclaré le premier ministre au cours d'une allocution télévisée.

Plus tôt ce matin, des bombardements sur Rafah ont détruit un édifice de sept étages et endommagé un centre commercial.

La veille, Israël avait détruit un autre immeuble de 12 étages, faisant au moins 22 blessés, dont 11 enfants. Selon l'armée israélienne, l'immeuble abritait un centre de commandement du Hamas.

Par ailleurs, des nouvelles frappes aériennes israéliennes ont fait six morts, dont deux victimes qui circulaient à moto lorsqu'elles ont été touchées. L'armée israélienne n'a pas voulu commenter ces nouveaux décès.

Le Hamas a lui aussi poursuivi ses tirs de roquette vers le sud d'Israël dimanche.

Le plus récent bilan fait état de 2100 morts du côté palestinien et de 68 du côté israélien.

Tirs de la Syrie et du Liban

Les roquettes qui ont frappé Israël ces dernières heures ne provenaient pas seulement de la bande de Gaza.

L'État hébreu essuie maintenant des tirs en provenance de la Syrie et du Liban.

Selon l'armée israélienne, « au moins cinq roquettes tirées depuis la Syrie ont touché différents points du plateau du Golan », un territoire occupé par Israël depuis 1967.

Personne n'a revendiqué ces nouveaux tirs qui n'ont fait aucune victime.

Pour le moment, l'armée israélienne n'a pas riposté. Samedi soir, une autre roquette tirée du Liban a frappé le nord d'Israël, sans faire de dégâts ou de victimes.

Les principaux groupes armés palestiniens de Gaza