NOUVELLES

Lac-Mégantic: le BST blâme Transports Canada et la MMA (VIDÉO)

19/08/2014 03:30 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) dépose son rapport final d'enquête sur l'accident ferroviaire de Lac-Mégantic qui a fait 47 victimes en juillet 2013.

L'enquête du BST a permis de conclure que 18 facteurs ont mené à cet accident.

« Les accidents ne sont jamais causés par une seule personne, un seul geste, un seul facteur. Nous devons tenir compte de tout le contexte. Dans le cadre de notre enquête, nous avons relevé 18 facteurs qui ont joué un rôle dans cet accident », soutient la présidente du BST, Wendy Tadros.

Entre autres, le BST a pu constater que la MMA avait une faible culture de sécurité et n'avait pas de système de gestion de la sécurité fonctionnel pour gérer les risques.

Selon le BST, Transports Canada n'avait pas effectué de vérifications de la MMA assez poussées ni assez fréquentes pour être bien certain qu'elle gérait efficacement les risques opérationnels. Des problèmes relativement à la formation, à la surveillance des employés et aux pratiques d'entretien à la MMA, ainsi qu'à l'égard des règles de l'industrie sur l'immobilisation des trains laissés sans surveillance et des wagons-citernes utilisés pour le transport du pétrole brut volatil.

Pour voir l'infographie en mode plein écran ou sur votre appareil mobile, cliquez ici.

« Cette enquête et ses constatations sont complexes, mais notre objectif est simple : nous devons améliorer la sécurité ferroviaire au Canada. C'est pour cette raison qu'en plus des trois recommandations émises en janvier, nous publions deux nouvelles recommandations visant à nous assurer que les trains laissés sans surveillance sont toujours retenus efficacement et que les compagnies ferroviaires canadiennes ont des systèmes de gestion de la sécurité qui fonctionnent vraiment pour gérer la sécurité. Il faudra que les gouvernements, les compagnies ferroviaires et les expéditeurs fassent tout en leur pouvoir afin de s'assurer qu'un accident comme celui de Lac-Mégantic ne se reproduise plus », a ajouté Mme Tadros.

Les enquêteurs du BST ont passé des mois, sur le terrain et en laboratoire, à analyser les pièces du train et à préparer des simulations pour tenter de répondre à toutes les questions entourant cette tragédie.

Les 5 recommandations du BST

  • Transports Canada doit jouer un rôle plus actif à l'égard des systèmes de gestion de la sécurité des compagnies ferroviaires, en s'assurant non seulement qu'ils existent, mais qu'ils fonctionnent et qu'ils sont efficaces (nouvelle).
  • Les compagnies ferroviaires canadiennes doivent mettre en place des moyens de défense physiques additionnels pour empêcher les trains de partir à la dérive (nouvelle).
  • Des plans d'intervention d'urgence doivent être élaborés lorsque de grandes quantités d'hydrocarbures liquides, comme le pétrole, sont acheminées (janvier 2014).
  • Les compagnies ferroviaires devraient procéder à la planification stratégique des itinéraires et améliorer l'exploitation de tous les trains qui transportent des marchandises dangereuses (janvier 2014).
  • Des normes de protection renforcées doivent être mises en place pour les wagons-citernes de catégorie 111 (janvier 2014).

Rapport du BST



Retour sur l'explosion à Lac-Mégantic

Vues aériennes de Lac-Mégantic (mai 2014)


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?