NOUVELLES

Malaisie: projets d'attentats inspirés par les jihadistes de l'EI déjoués

19/08/2014 05:20 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

La police en Malaisie a déjoué des projets d'attentats mis au point par des islamistes radicaux inspirés par les jihadistes de l'Etat islamique (EI), a annoncé mardi un responsable de la lutte antiterroriste.

Dix-neuf islamistes radicaux présumés arrêtés d'avril à juin projetaient de commettre des attentats dans des pubs, discothèques et dans une brasserie du groupe danois Carlsberg en Malaisie, a déclaré à l'AFP le directeur adjoint de la section antiterroriste de la police de ce pays d'Asie du Sud-Est, Ayob Khan Mydin.

Ces militants, tous Malaisiens, avaient l'intention d'établir un califat islamique d'Asie du Sud-Est regroupant la Malaisie, l'Indonésie, la Thaïlande, les Philippines et Singapour, et projetaient de se rendre en Syrie pour s'inspirer de l'EI, un mouvement de jihadistes qui a conquis des régions d'Irak et de Syrie où il a instauré un califat.

Les suspects, parmi lesquels des professionnels et deux femmes de ménage, n'étaient qu'au stade préliminaire de leurs projets et ne possédaient pas d'armes lourdes ni de connaissances sur la manière de fabriquer des bombes, a ajouté Ayob.

Sept d'entre eux ont déjà été inculpés de différents crimes et délits tels l'apologie du terrorisme ou la détention illégale d'armes artisanales.

Certains des suspects ont été appréhendés dans des aéroports, alors qu'ils comptaient se rendre en Turquie et en Syrie pour se former auprès de l'EI et rechercher du soutien auprès de cette organisation de jihadistes.

Les suspects sont âgés de 20 à 50 ans. Certains avaient commencé à collecter des fonds, notamment via Facebook, pour se rendre en Syrie au prétexte d'y effectuer "un travail humanitaire", a souligné Ayob.

"Lors des interrogatoires, ils ont parlé de l'idéologie de l'EI en évoquant notamment l'exécution d'innocents, et des musulmans qui n'appartiennent pas à leur groupe", a souligné le responsable.

Dans leur viseur, les bars et la brasserie Carlsberg près de Kuala Lumpur ont été choisis en raison de la consommation d'alcool dans ces établissements, interdite par l'islam, a-t-il encore dit.

jsm/dma/sm/bfi/fw

PLUS:hp