NOUVELLES

L'OSCE réclame le respect des droits des reporters à Ferguson

19/08/2014 10:57 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a réclamé mardi, après plusieurs incidents, à la justice américaine de faire respecter les droits des reporters couvrant les émeutes de Ferguson, aux Etats-Unis.

"Je reconnais que la situation est sensible à Ferguson, mais le droit des médias à couvrir les manifestations doit être pris en compte par ceux qui sont chargés du maintien de l'ordre. Les journalistes ne doivent pas se voir intimidés par la police", écrit dans un communiqué Dunja Mijatovic, représentante de l'organisation pour la liberté de la presse.

Ferguson est une ville du Missouri (centre) en proie à de violentes émeutes depuis qu'un policier a abattu Michael Brown, un jeune Noir. La ville a connu de nouvelles émeutes à caractère racial dans la nuit de lundi à mardi.

L'agence Getty Images (liée à l'AFP par un partenariat) a confirmé lundi soir l'arrestation d'un de ses photographes dans la ville. La semaine dernière, deux journalistes allemands avaient déjà été brièvement arrêtés alors qu'ils couvraient les émeutes.

Mme Mijatovic cite ces cas, ainsi que ceux de trois journalistes travaillant respectivement pour le Washington Post, le Huffington Post et Al-Jazira.

L'OSCE, instance de dialogue issue de la Guerre froide, compte actuellement 57 États membres, allant des États-Unis et du Canada à la Russie et à la Mongolie, en passant par le continent européen.

Sa représentante pour la liberté de la presse joue un rôle d'alerte sur les atteintes à la liberté des médias dans les Etats membres.

cs/fw

PLUS:hp